Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 13/11/2019 à 06:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 13/11/2019 à 06:59

(Photo: archives)

La Bourse de New York se montre attentiste avant l'ouverture mercredi matin, en l'absence de clarification sur le cadre et le calendrier d'une résolution partielle du différend commercial entre Washington et Pékin.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,39%, à 27 554 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,46% à 8237 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,39% à 3080 points.

Contexte

«Le marché espérait que Donald Trump clarifierait les commentaires du ministère chinois du Commerce de la semaine dernière selon lesquels les deux parties sont convenues de lever les droits de douane existants de part et d'autre" pour arriver à un accord partiel, mais le président américain "n'a rien fait de la sorte», observe Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Au lieu de cela, «il a laissé ouverte la perspective d'un accord sino-américain de première phase sans fournir de détails, hormis faire planer la menace d'une escalade s'il n'y avait pas d'avancées sur l'accord» parcellaire, a poursuivi l'expert.

Donald Trump a affirmé qu'il n'hésiterait pas à rehausser encore les taxes douanières appliquées à la Chine. «Si nous n'avons pas d'accord, nous augmenterons significativement les droits de douane», a-t-il dit, alors que l'espoir de parvenir à un accord a largement contribué à dynamiser les bourses mondiales ces dernières semaines.

Par ailleurs, le président américain a «critiqué la politique commerciale de l'Union Européenne sans faire mention des droits de douane visant le secteur automobile européen, bien qu'il doive rendre une décision sur ces taxes douanières d'ici au 14 novembre», souligne M. Hewson.

L'administration Trump devrait annoncer cette semaine un report de la décision d'imposer ou non des droits de douane supplémentaires dans le secteur automobile, ont indiqué mardi deux sources industrielles à l'AFP.

En mai, Donald Trump avait déjà décidé d'un répit de 180 jours. La menace de droits de douane sur les voitures suscite de grandes inquiétudes au sein de l'Union européenne, en particulier en Allemagne.

Le pays de l'automobile peut se réjouir d'une autre bonne nouvelle: le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla va ouvrir une usine géante dans la banlieue de Berlin, a annoncé son patron Elon Musk mardi.

«Ce n'est pas le commerce qui va rythmer la journée de Donald Trump ce mercredi, mais plutôt la procédure de destitution à son encontre», note de son côté Tangi Le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

À l’étranger

Les grandes Bourses asiatiques ont lâché du lest mercredi, guère rassurées par les déclarations de Donald Trump la veille concernant les négociations commerciales sino-américaines, tandis que la place de Hong Kong continuait d'être ébranlée par les violentes manifestations locales.

Dans un discours la veille à New York, le président américain Donald Trump a répété qu'un accord avec Pékin pourrait intervenir «bientôt», avant de menacer derechef de relever les droits de douane américains sur les importations chinoises en cas de blocage des discussions.

Or, les marchés avaient plutôt espéré qu'il évoque un retrait des surtaxes douanières existantes pour accélérer la signature d'un accord avec Pékin, une spéculation qui avait soutenu les Bourses mondiales ces derniers jours.

«En combinant les fluctuations de marché à Hong Kong avec l'incertitude sur les négociations commerciales», les investisseurs à court terme adoptent des comportements défensifs, a commenté Shen Zhengyang, un analyste de Northeast Securities.

Les marchés asiatiques attendaient aussi des discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell devant le Congrès mercredi et jeudi, ainsi qu'une salve d'indicateurs économiques chinois jeudi.

À l’agenda

Côté statistiques, les marchés attendent les chiffres de l'inflation aux États-Unis pour octobre.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Des interrogations persistent concernant les relations commerciales entre Washington et Pékin.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

05/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés ont de «nouveau espoir dans les négociations entre Washington et Pékin».

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...