Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 19/11/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 19/11/2019 à 07:00

(Photo: archives)

La Bourse de New York semble vouloir débuter en légère hausse mardi, profitant de ses records la veille, les yeux toujours braqués sur les négociations commerciales sino-américaines.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,16%, à 28 052 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,42% à 8368,25 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,25% à 3129,50 points.

Contexte

«Les indices américains refusent toujours catégoriquement de respirer», a noté Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Et selon lui, aujourd'hui les marchés «devraient se maintenir à haut niveau et tenter de grappiller quelques points de plus malgré la difficulté de Washington et Pékin à s'entendre sur leur accord partiel».

Wall Street a fait fi lundi soir des éléments contradictoires au sujet de la guerre commerciale sino-américaine, et notamment une information de CNBC, citant une source gouvernementale chinoise qui affirme que Pékin est plus pessimiste sur la signature d'un accord.

Jusqu'ici les places boursières avaient largement prospéré grâce à des propos encourageants du conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow.

Du côté du géant chinois des télécoms Huawei, la situation a progressé favorablement puisque Washington a accordé un nouveau répit de 90 jours pour permettre aux entreprises américaines de continuer à vendre des produits de faible technologie au groupe.

Comme le souligne M. Le Liboux, la politique anglo-saxonne sera aussi au coeur de la séance avec des auditions devant le Congrès américain dans la cadre de la procédure de destitution contre Donald Trump, ainsi qu'un grand débat télévisé entre le Premier ministre conservateur Boris Johnson et le leader travailliste Jeremy Corbyn, en pleine campagne des législatives au Royaume-Uni.

Mais «pas de quoi effrayer les marchés», a-t-il estimé.

La situation très tendue à Hong Kong, avec des étudiants retranchés depuis dimanche dans un campus, restera également suivie.

À l’étranger

La Bourse de Tokyo a fini en baisse mardi, dans l'attente de nouveaux développements relatifs au conflit commercial sino-américain et sur fond d'un petit regain du yen, tandis que les places chinoises pariaient sur de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

La Bourse de Tokyo a préféré continuer de jouer la prudence, malgré les nouveaux records atteints à Wall Street la veille.

La Chine aurait manifesté sa déception face au refus du président américain Donald Trump de soutenir une levée des droits de douane punitifs sur les importations chinoises.

Cela n'a pas empêché les places locales de finir en hausse, dans l'espoir de nouvelles dispositions gouvernementales pour enrayer le ralentissement économique du pays, via l'abaissement indirect du coût du crédit.

Ces spéculations avaient déjà profité aux Bourses chinoises lundi, après l'abaissement par la Banque centrale du pays de son taux préférentiel sur les emprunts de court terme des banques commerciales auprès d'elle.

À l’agenda

En matière d'indicateurs, l'agenda se résume aux mises en chantier de logements pour octobre aux États-Unis.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«C'est le Noël des marchés!»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

12/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Le discours de M. Powell reste très accommodant.»

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?