Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 15/10/2019 à 06:51

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 15/10/2019 à 06:51

(Photo: archives)

La Bourse de New York semble vouloir débuter dans le vert mardi matin, reprenant de la hauteur après un début de semaine poussif, en suivant de près les négociations sur le Brexit et le commerce.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,39%, à 26 851 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,32% à 7882,50 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,34% à 2975,50 points.

Contexte

«Qu'il s'agisse des négociations sino-américaines ou du Brexit, il n'y a toujours rien de concret à mettre en avant, ce qui n'empêche pas les marchés actions de conserver un biais haussier», a noté Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Donald Trump a annoncé vendredi soir un accord commercial partiel mais «très important» avec la Chine, portant sur des achats agricoles substantiels par Pékin, la propriété intellectuelle et les services financiers.

En échange, la Chine a obtenu le renoncement à l'augmentation de 25% à 30% des tarifs douaniers punitifs sur 250 milliards de dollars d'importations chinoises aux États-Unis, qui devait entrer en vigueur mardi.

La signature devrait intervenir mi-novembre au Chili, a affirmé lundi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

«Rappelons ici qu'à part la promesse de ne pas relever les tarifs américains sur 250 milliards de biens chinois le 15 octobre et les promesses chinoises d'acheter des produits agricoles américains en masse, le reste de l'accord reste très flou», ont souligné les expert de Mirabaud Securities Genève.

Et de s'interroger: «la phase 1 comme l'appelle Donald Trump a-t-elle réellement débuté? La question mérite d'être posée».

L'autre gros sujet d'interrogation des investisseurs reste le Brexit. Malgré les derniers signaux positifs, la négociation est encore loin d'être achevée et les tractations les plus intenses portent sur le moyen d'éviter un retour à une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, membre de l'UE.

En attendant d'y voir plus clair sur ces deux dossiers, les investisseurs prendront connaissance des nouvelles prévisions du FMI en début d'après-midi.

Les résultats pour le 3e trimestre des géants bancaires américains, à la mi-journée, seront également particulièrement scrutés.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont pris des directions différentes mardi, celle de Tokyo bondissant tandis que les places chinoises régressaient, le tout sur fond de prudence relative aux négociations sino-américaines.

À Tokyo, le repli du yen a favorisé une hausse des valeurs, le typhon qui a endeuillé le pays n'ayant pas eu d'impact négatif, au contraire.

À l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a pris 1,87% à 22 207,21 points.

L'indice élargi Topix s'est élevé de son côté de 1,56% à 1620,20 points.

Les investisseurs ont sans scrupule misé sur les titres de groupes de bâtiments et travaux publics qui devraient voir leurs carnets de commandes se remplir après le typhon qui a ravagé ce week-end de nombreuses localités dans l'archipel.

La place tokyoïte était fermée lundi, jour du sport, férié au Japon.

À Shanghai, l'indice composite a perdu mardi 0,56% à 2991,05 points et celui de Shenzhen a cédé 1,11% à 1641,95 points.

Des données officielles indiquent que l'inflation chinoise s'est accélérée en septembre à un rythme inédit depuis 2013, du fait de l'augmentation des prix de l'alimentation, de la viande de porc en particulier.

À Hong Kong, l'indice Hang Seng a cédé 0,07% à 26 503,93 points, après avoir enchaîné trois séances positives.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, en septembre l'inflation en Chine a atteint, en rythme annuel, son niveau le plus élevé depuis six ans. En France, l'inflation a ralenti et les créations d'entreprises ont rebondi de 4,2% pour le même mois.

L'indice d'activité manufacturière de la région de New York (Empire State) pour le même mois est aussi au programme aujourd'hui.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

15/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Il n'y a plus de raison pour que la Fed baisse encore ses taux de sitôt.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

14/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Il n'y a plus de raison pour que la Fed baisse encore ses taux de sitôt.»

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

16/11/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

16/11/2019 | Alain McKenna

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.