Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 14/04/2020 à 08:17

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 14/04/2020 à 08:17

Un port en Chine

« Les marchés asiatiques ont réagi positivement [aux données économiques chinoises]». (Photo: Getty Images)

Des nouvelles économiques provenant de Chine encouragent les marchés, alors que les grandes banques américaines s'apprêtent à dévoiler leurs résultats.

Selon les contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, montait de 353 points, ou de 1,51% à 23 662 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 141 points, ou de 1,70% à 8469 points. L'indice composé S&P 500 devrait hausser de 38 points, ou de 1,40% à 2797 points.

Contexte

« La tendance du jour est à mettre sur la publication d’une atténuation du repli des exportations en Chine lors du mois de mars laissant entrevoir un redémarrage de l’économie » du pays, a estimé John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud.

Les exportations de la Chine ont connu en mars un nouveau repli sur un an (-6,6 %), en raison du coronavirus, selon les Douanes chinoises, mais cette contraction est toutefois moins prononcée que celle de janvier-février cumulés (-17,2 %). Elle est aussi moins marquée que le plongeon d’au moins 10 % qui était attendu en moyenne par les économistes sondés par l’agence Bloomberg.

« Les marchés asiatiques ont réagi positivement à ces chiffres, tout comme à l’amélioration de la situation sanitaire en Europe », deux éléments qui permettent une « ouverture solide » aussi pour les indices européens, a souligné pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets. 

La pandémie de coronavirus continue de sévir dans le monde, avec plus de 117 000 morts, mais certains des pays les plus touchés entrevoient une lueur d’espoir : après l’Espagne, où « l’hibernation » économique a pris fin, la France a fixé au 11 mai le début du déconfinement, et l’idée que « le pire est passé » fait aussi son chemin aux États-Unis.

Du côté des gouvernements et des banques centrales, les efforts ne faiblissent pas pour essayer d’atténuer le plus possible les ravages de la paralysie économique, alors que la semaine qui s’ouvre sera surtout marquée par le début de la saison des résultats outre-Atlantique.

« Si les chiffres du premier trimestre devraient être mitigés, ce sont surtout les prévisions sur l’activité du deuxième trimestre et au-delà qui vont retenir l’attention », a observé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

« À condition, a-t-il poursuivi, que les entreprises jouent le jeu, mais beaucoup d’entre elles devraient botter en touche, estimant que l’incertitude est encore trop forte pour donner de nouvelles perspectives ».

À l’étranger

Les grandes Bourses asiatiques ont repris de la vigueur mardi, stimulées par les espoirs d’un déconfinement prochain aux États-Unis notamment et de chiffres moins mauvais que prévu du commerce extérieur chinois en mars.

À Tokyo l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes japonaises s’est apprécié de 3,13 % à 19 639 points, faisant ainsi plus qu’effacer ses pertes de la veille. L’indice élargi Topix a clôturé en hausse de 1,96 % à 1 434 points.

La Bourse de Londres démarrait la séance proche de l’équilibre mardi, prudente au retour d’un week-end de quatre jours et malgré la perspective d’un recul de la pandémie de coronavirus.

Vers 08H30, l’indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 31 points à 5 812 points, après une longue pause en raison des fêtes de Pâques.

La Bourse de Paris a ouvert en hausse mardi, poursuivant sa remontée de la semaine passée après quatre jours de pause pour Pâques, s’appuyant sur un bon chiffre chinois et l’espoir d’un début de reflux du virus en Europe.

L’indice CAC 40 prenait 6 points à 4 512 points. Jeudi, il avait fini en hausse de 1,44 %.

Le système informatique Xetra de la Bourse de Francfort, duquel dépendent plusieurs bourses européennes, a été victime lundi d'une panne informatique entraînant l'interruption des échanges pendant plus de quatre heures.

La cotation de l'indice vedette Dax, resté inchangé à 10676 points depuis 03H25, a redémarré à 10746 points (+1,7%), selon le service d'informations financières Factset.

À l'agenda

JP Morgan Chase et Wells Fargo dévoileront leurs résultats aujourd'hui, de même que Infosys et Johnson & Johnson.

Sur le même sujet

Trop tôt pour assouplir les mesures, dit François Legault

Le premier ministre François Legault a adopté un ton très alarmiste jeudi.

La COVID-19 fait grimper l'endettement des États-Unis à un niveau historique

16/10/2020 | AFP

Le déficit budgétaire des États-Unis a atteint en 2020 un niveau record pour dépasser les 3000 milliards de dollars.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.