Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 12/11/2019 à 07:02

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 12/11/2019 à 07:02

(Photo: archives)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en légère hausse mardi matin, se montrant prudente sur les développements commerciaux avant un discours de Donald Trump à ce propos, et gardant par ailleurs un œil sur Hong Kong.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,04%, à 27 669 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,09% à 8256,75 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,04% à 3088,50 points.

Contexte

«La séance d'hier a surtout marqué le retour du risque politique sur les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis et avec les tensions à Hong Kong», ont résumé dans une note les analystes du courtier Aurel BGC.

«Alors que Pékin a affirmé jeudi s'être mis d'accord avec Washington pour une levée par étapes de leurs droits de douane mutuels, au fur et à mesure de la progression vers un accord final, Donald Trump a douché l'optimisme des marchés, vendredi soir et samedi, en déclarant n'avoir donné son accord à rien», ont-ils détaillé.

«De plus, les investisseurs craignent que les tensions croissantes à Hong Kong, qui a connu lundi matin une des journées les plus violentes et chaotiques en cinq mois, puissent déstabiliser les discussions commerciales», ont-ils ajouté.

Les pays occidentaux s'inquiètent de la situation dans l'ex-colonie britannique au lendemain d'une des journées les plus violentes en cinq mois de mobilisation pro-démocratie. Les manifestants hongkongais s'en sont pris mardi, pour la deuxième journée consécutive, au réseau de transport de la mégapole.

Dans ce contexte, «les investisseurs attendent d'analyser les propos du président Donald Trump qui parlera ce soir à l'Economic Club of New York» et «pourrait décider de repousser de 6 mois les taxes sur les automobiles européennes», ont relevé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont terminé la séance mardi en hausse, les investisseurs restant aux aguets d'éventuels développements dans les négociations commerciales sino-américaines.

Wall Street a envoyé des signaux contradictoires la veille, l'indice Dow Jones ayant clôturé à un nouveau record tandis que l'indice Nasdaq a en revanche légèrement reculé, sur fond d'un énième regain d'incertitudes sur les négociations commerciales entre Washington et Pékin.

Les échos de ces discussions, qui durent depuis un mois, mettent les marchés à rude épreuve, qui faute d'annonces concrètes doivent se contenter de signaux souvent contradictoires.

Le marché s'inquiétait aussi de la violence croissante des affrontements entre police et manifestants à Hong Kong.

«Les investisseurs étaient à la recherche de titres tels que ceux de la construction après la publication de bons résultats», a commenté Yoshihiro Okumura, directeur général de Chibagin Asset Management.

À l’agenda

Aucune donnée économique majeure n'est pérvue aujourd'hui.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les annonces de soutien économique de la part des États et des banques centrales se poursuivent.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

06/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

L’espoir de voir l’Europe se diriger vers un possible pic du coronavirus redonnant de l’énergie.

À la une

Bourse: Wall Street rattrapée par l'inquiétude liée à la COVID

Mis à jour à 16:42 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS.

Titres en action: Samsung Electronics, TC Énergie

Mis à jour à 10:59 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le taux de chômage canadien devrait plafonner à 11% au 2e trimestre

Selon l'OCDE, il devrait dépasser le taux atteint pendant la crise financière.