Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 09/12/2019 à 07:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 09/12/2019 à 07:01

(Photo: archives)

La Bourse de New York évolue vers une ouverture dans le rouge lundi matin, les investisseurs abordant avec prudence une semaine potentiellement cruciale sur le dossier commercial sino-américain, avec la possible imposition de nouvelles taxes douanières.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,12% à 27 980 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,11% à 8391,25 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,11% à 3142,50 points.

Contexte

«La semaine qui nous attend devrait dicter la tendance de cette fin d'année», estime dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

C'est évidemment la guerre commerciale qui va d'abord occuper les investisseurs avec une possible nouvelle salve de taxes imposées par Washington sur plus 150 milliards de dollars d'importations chinoises le 15 décembre.

Parmi les biens visés, figurent les téléphones portables ou encore les vêtements de sport.

En fin de semaine dernière, Pékin a cependant esquissé un geste de bonne volonté en indiquant qu'elle exempterait de taxes du porc et du soja venant des Etats-Unis et de son côté le conseiller économique de Trump, Larry Kudlow, a indiqué qu'un accord était "toujours proche".

«L'administration Trump a envie de mettre en place des lois plus dures en matière de droit sur la propriété intellectuelle, alors ces décisions sur les produits agricoles ne devraient pas suffire pour aboutir à un accord», estime David Madden, analyste chez CMC Markets.

«Les positions ne sont pas encore alignées et des points d'achoppement existent notamment sur la propriété intellectuelle et l’achat de produits agricoles», abonde M. Dembik.

«Par conséquent, même si le dialogue n'est pas rompu, il semble que l'on soit encore loin d'un accord. La situation risque d’être tendue tout au long de la semaine», poursuit-il.

À l’étranger

Tokyo en légère hausse, les places chinoises stables: les principales Bourses asiatiques ont plutôt retenu leur souffle lundi avant un agenda chargé cette semaine et le suspense persistant sur un éventuel accord commercial sino-américain à court terme.

La Bourse de Tokyo a signé lundi sa troisième séance de hausse consécutive, mise en confiance après les gains de vendredi à Wall Street, portés par les chiffres rassurants du marché de l'emploi et la montée des prix du pétrole.

Cependant les investisseurs nippons ont avancé avec le frein à main, dans l'attente des décisions monétaires de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi puis de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Les élections législatives britanniques jeudi seront aussi suivies de près à Tokyo en raison de leurs conséquences sur le Brexit.

Du côté des Bourses chinoises, le frein était encore plus serré: l'indice Hang Seng de Hong Kong a terminé au point mort. Idem en Chine continentale pour l'indice composite de Shanghai et celui de Shenzhen.

Alors qu'à Tokyo le marché a été quelque peu soutenu par la croissance du PIB nippon nettement révisée en hausse au troisième trimestre (0,4% sur un trimestre, contre 0,1% précédemment), les Bourses chinoises ont été lestées par un nouveau repli des exportations nationales en novembre, pour le quatrième mois d'affilée, selon des chiffres publiés dimanche par les douanes chinoises.

Ce nouveau recul des exportations chinoises donnait «la gueule de bois» aux marchés lundi, a estimé l'analyste d'AxiTrader Stephen Innes dans une note.

Les Bourses asiatiques devraient continuer à guetter toute évolution sur le front des négociations commerciales entre Washington et Pékin, dont des échos contradictoires avaient entraîné de fortes fluctuations sur les marchés financiers la semaine dernière.

Car si aucun accord n'est trouvé d'ici dimanche, Washington a prévu d'imposer des tarifs douaniers américains supplémentaires sur quelque 160 milliards de dollars d'importations chinoises annuelles qui avaient jusqu'à présent été épargnées, ce qui risquerait d'entraîner une nouvelle escalade du conflit commercial.

À l’agenda

Cette semaine, les marchés surveilleront aussi les derniers mouvements de l'année des principales banques centrales.

«La Fed ainsi que la BCE vont faire le point sur leur politique monétaire. Même si aucune décision majeure n’est attendue, ce type d'évènements cristallise toujours les attentes», rappelle M. Dembik.

Enfin, les élections au Royaume-Uni, jeudi, auront à coup sûr un impact sur les marchés, puisque le résultat donnera le ton du futur Brexit.


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

24/01/2020 | LesAffaires.com et AFP

«L'OMS n'a pas désigné le coronavirus de Wuhan comme une urgence internationale.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

23/01/2020 | LesAffaires.com et AFP

«Christine Lagarde devrait être la star de la journée.»

À la une

Zoom sur le monde, nouveau rendez-vous dans Les Affaires

Retrouvez votre rendez-vous géopolitique du samedi matin dans le journal papier:

Pris au piège? La nouvelle formule de Les Affaires

BALADO. Marine Thomas et Charles Desgroseilliers reviennent sur les décisions qui ont mené à cette nouvelle formule.

Nouvelle année, nouvelle formule

Édition du 22 Janvier 2020 | Marine Thomas

BILLET. Nous commençons 2020 sous le signe de la nouveauté, puisque le journal sort désormais 14 fois par année.