Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/05/2020 à 08:52

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/05/2020 à 08:52

Deux femme quittent un IKEA après avoir fait leurs emplettes, un masque protecteur sur leur visage.

« Les autorités sanitaires de différents pays ont mis en garde contre une deuxième vague de la pandémie ». (Photo: Getty Images)

Le déconfinement a donné un regain aux places boursières européennes, qui ont finalement tendu vers le rouge, entraînant dans leur sillage la place new-yorkaise.

Wall Street se préparait à une ouverture en territoire négatif. Le contrat à terme sur l’indice vedette Dow Jones Industrial Average et sur l’indice élargi S&P 500 perdaient tous deux 0,56 %, celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, se repliait de 0,33 %.

Contexte

« Les autorités sanitaires de différents pays ont mis en garde contre une deuxième vague de la pandémie », rappelle Tomas Hildebrandt chargé de la gestion institutionnelle d’actifs français chez Evli.

Le coronavirus est loin d’être éradiqué : il a ressurgi à Séoul et Wuhan, tandis qu’en Russie, au Brésil et en Inde, la situation sanitaire reste préoccupante.

Au moment où la France et l’Espagne lèvent ce lundi certaines restrictions, l’Allemagne surveille également de très près une hausse du taux d’infection après avoir entamé son déconfinement le 20 avril.

En outre, « les opérateurs pourraient être tentés de prendre leurs bénéfices aux devants d’une semaine chargée », estime son côté Pierre Veyret, chez ActivTrades.

Les chiffres de l’inflation en Chine et aux États-Unis (avril) sont attendus mardi et le rapport de marché mensuel de l’OPEP est prévu pour mercredi. 

Récemment, les marchés boursiers ont fait peu de cas des mauvaises données économiques, se réjouissant du retour de l’activité dans de nombreux pays et du soutien massif des autorités du monde entier.

Les craintes d’un rebond des contaminations en Asie comme en Europe faisaient également reculer les prix du pétrole et, pour ne rien arranger, la production industrielle a diminué de près de 30 % en mars en Italie.

« Partout dans le monde, l’enjeu portera dorénavant sur la capacité de redressement de l’économie », affirme Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

« Un fort niveau d’incertitudes persistera, ce qui ne sera pas sans conséquence pour la reprise économique qui aura plus que jamais besoin du soutien des États », ajoute-t-il. 

À ce titre, même si les 19 ministres des Finances de la zone euro se sont entendus vendredi sur les détails d’une première riposte à la crise engendrée par le nouveau coronavirus, tout reste à faire sur un grand plan de relance qui divise les 27 pays de l’UE.

 

 

À l’étranger

La Bourse de Paris cédait toutefois à la crainte d’une deuxième vague de la pandémie de COVID-19 lundi à la mi-journée (-1,79 %) alors que l’activité reprenait partiellement en France après environ deux mois de confinement.

L’indice CAC 40 reculait de 81 de points à 4 468 points. Vendredi, la place parisienne avait fini en hausse de 1,07 %.

Après avoir commencé en nette hausse, la Bourse de Londres évoluait baisse de 0,55 %, au retour d’un long week-end.

L’indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 32 points à 5 903 points, après un jour férié vendredi.

La Bourse de Francfort affichait un scénario semblable, le Dax laissant aller 1,27 %.

L’indice vedette cédait 138 points, à 10 765 points. Le MDax des valeurs moyennes reculait de son côté de 0,78 % à 23 778 points.

Les Bourses asiatiques ont en effet connu des fortunes diverses lundi, Tokyo et Hong Kong ayant été portées par les espoirs d’un redémarrage des principales économies, alors que les places de Chine continentale ont légèrement reculé, craignant une deuxième vague du COVID-19.

À Tokyo l’indice vedette Nikkei, qui avait fortement grimpé en fin de semaine dernière, a encore progressé de 1,05 % lundi pour atteindre 20 391 points. L’indice élargi Topix a quant à lui terminé en hausse de 1,53 % à 1 481 points.

À Hong Kong l’indice Hang Seng s’est aussi nettement apprécié (+1,53 % à 24 602 points), les investisseurs ayant été visiblement rassurés par la réouverture programmée des grandes économies occidentales.

Cependant en Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a reculé de 0,54 % à 2 895 points et celui de Shenzhen a perdu 0,24 % à 1 805 points.

À l'agenda

Le dévoilement de nombreux résultats sont attendus après la fermeture des marchés.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

«Les titres angoissants des médias occidentaux» ne semblent pas affecter les investisseurs chinois.

À surveiller : Uber, CGI et Peloton

07/07/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Uber, CGI et Peloton? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: Wall Street rattrapée par l'inquiétude liée à la COVID

Mis à jour le 07/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS.

Titres en action: Samsung Electronics, TC Énergie

Mis à jour le 07/07/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le taux de chômage canadien devrait plafonner à 11% au 2e trimestre

Selon l'OCDE, il devrait dépasser le taux atteint pendant la crise financière.