Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 10/02/2020 à 06:54

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 10/02/2020 à 06:54

(Photo: Getty images)

La Bourse de New York évolue vers une ouverture proche de l'équilibre lundi matin, après avoir nettement progressé la semaine dernière, dans une séance qui s'annonce calme faute d'indicateurs majeurs, les investisseurs suivant surtout les derniers développements autour du coronavirus.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,01% à 29 042 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,12% à 9421 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,03% à 3326,25 points.

La Bourse de New York a terminé en déclin vendredi malgré un rapport solide sur l'emploi américain, reprenant son souffle après plusieurs séances positives.

Contexte

«Ce lundi sera calme sur les marchés en l'absence de statistiques de premier plan en Europe et de statistiques tout court aux États-Unis», a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

«Le net rebond la semaine passée des marchés ne s'explique ni par les indicateurs macroéconomiques ni par les résultats d'entreprises», a relevé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«Ce sont les injections de liquidité massives par la banque centrale chinoise qui rassurent les opérateurs et réduisent la perception du risque lié au coronavirus», une thématique à laquelle «le marché s'est habitué», «comme ce fut le cas avec la guerre commerciale», a-t-il complété.

«Nous sommes face à des marchés qui restent fondamentalement, sur le long terme, stimulés par les banques centrales», selon lui.

Les investisseurs devraient toutefois garder un oeil sur les derniers développements concernant la propagation du nouveau coronavirus au moment où la Chine devrait connaître un semblant de reprise du travail.

«Est-ce que les usines chinoises vont reprendre progressivement leur activité ou bien les autorités vont-elles encore demander, la plupart du temps, une prolongation de la mise à l'arrêt (...) ?», s'interroge M. Le Liboux.

Deux semaines et demi après le congé du Nouvel an chinois, le pays reste largement paralysé par la psychose de la pneumonie virale, qui a fait 908 morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), où le nombre des personnes infectées dépasse les 40 000, selon le dernier bilan établi lundi par les autorités.

À l’étranger

Les Bourses d'Asie ont fini dans diverses directions lundi, les investisseurs restant très prudents face à l'évolution de la propagation du nouveau coronavirus en Chine et ailleurs.

À Tokyo, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a perdu 0,60%, et l'indice élargi Topix a abandonné 0,72%.

À Shanghai en revanche, l'indice composite a pris 0,51%, et celui de Shenzhen a clôturé sur un gain notable de 1,21%.

À Hong Kong, l'indice Hang Seng a perdu 0,59%.

Les acteurs des marchés attendent d'en savoir plus sur les conséquences économiques de l'épidémie qui paralyse en partie la Chine.

Ils ont toutefois observé un début de changement de direction du yen face au dollar en cours de journée, un mouvement bienvenu.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, l'inflation en Chine s'est emballée en janvier, chauffée par la forte envolée des prix alimentaires, alors que les mesures drastiques prises pour endiguer l'épidémie du coronavirus désorganisent les transports de biens agricoles à travers le pays.


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

08:08 | LesAffaires.com et AFP

«La nervosité des investisseurs toujours bien palpable», malgré des signes encourageants en Italie.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

30/03/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les États-Unis sont le pays enregistrant le plus grand nombre de cas confirmés, environ 140 000.

À la une

Prévoir la relance du Québec inc. au lendemain de la COVID-19

Un groupe de ministres mené par Eric Girard se penche sur les conséquences économiques de la COVID-19.

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.