Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 13/02/2020 à 07:12

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 13/02/2020 à 07:12

(Photo: Getty images)

La Bourse de New York semble vouloir repartir en territoire négatif à l'ouverture jeudi matin, de nouveau inquiète de l'épidémie de coronavirus après un bond dans le nombre de contaminations rapportées par la Chine, à la faveur d'un changement de méthodologie.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baissede 0,65% à 29 330 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,73% à 9555,75 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,62% à 3359,50 points.

Contexte

La prudence des marchés «s'explique par la révision méthodologique adoptée par les autorités sanitaires chinoises», a souligné dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

La Chine a annoncé jeudi quelque 15 000 contaminations supplémentaires par le coronavirus, un bond record qu'elle justifie par une nouvelle définition des cas d'infection.

Ce chiffre inquiétant alimente les spéculations selon lesquelles la gravité de l'épidémie de pneumonie virale, désormais appelée Covid-19, pourrait avoir été sous-estimée.

La Commission de la santé du Hubei (centre de la Chine) a de son côté fait part de 242 nouveaux décès dans la province. C'est de loin l'augmentation la plus forte enregistrée en 24 heures depuis que la crise a débuté en décembre dans le chef-lieu provincial, Wuhan.

C'est «une piqûre de rappel pour les investisseurs, qui ont ignoré le changement de ton de l'OMS ces derniers jours», juge M. Le Liboux. Mercredi, l'Organisation mondiale de la santé a préconisé une "extrême prudence", estimant qu'il était «beaucoup trop tôt» pour prédire la fin de l'épidémie.

Pour M. Le Liboux, la baisse des indices pourrait cependant ne pas durer. «La révison de la méthodologie chinoise ne devrait pas affecter durablement l'optimisme des investisseurs, en tout cas pas tant que l'épidémie paraît sous contrôle», a-t-il relevé.

À l’étranger

Les grandes Bourses asiatiques ont fini dans le rouge jeudi, ayant brutalement perdu leur optimisme des dernières séances après un bond record des cas de nouveau coronavirus en Chine, justifié par les autorités locales par une définition plus large qui suscite des interrogations.

À la Bourse de Tokyo, l'indice vedette Nikkei s'est replié de 0,14%, tandis que l'indice élargi Topix a perdu 0,34%.

La Bourse de Shanghai a lâché 0,71%, celle de Shenzhen a perdu 0,77%, tandis qu'à Hong Kong, l'indice Hang Seng a cédé 0,34%.

La province chinoise du Hubei, épicentre de l'épidémie, a annoncé jeudi quelque 15 000 contaminations et 242 décès supplémentaires par le coronavirus: des bonds record sur 24 heures depuis le début de la crise sanitaire dans le pays, alors que le nombre officiel de nouveaux cas en Chine déclinait ces derniers jours.

Ces chiffres inquiétants, conjugués au limogeage de plusieurs responsables dans le Hubei, ravivaient des spéculations selon lesquelles la gravité de l'épidémie en Chine pourrait avoir été sous-estimée.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, l'inflation en Allemagne a bien accéléré sa remontée en janvier, atteignant 1,7% sur un an.

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les annonces de soutien économique de la part des États et des banques centrales se poursuivent.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

06/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

L’espoir de voir l’Europe se diriger vers un possible pic du coronavirus redonnant de l’énergie.

À la une

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

En mars le taux de chômage enregistre sa plus forte hausse

Mis à jour à 09:35 | La Presse Canadienne

L’économie canadienne a perdu 1 011 000 emplois en mars.

COVID-19: préparer le rebond

BLOGUE INVITÉ. Le revers, aussi brutal soit-il, peut vous permettre de rebondir et de revenir plus fort.