Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 09/04/2020 à 08:26

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 09/04/2020 à 08:26

Un investisseur à la Bourse de New York

Les yeux des investisseurs sont rivés vers plusieurs réunions importantes dans la journée. (Photo: Getty Images)

Les marchés boursiers étaient sans direction claire mercredi, les yeux des investisseurs étant rivés vers plusieurs réunions importantes dans la journée avant le long week-end.

Selon les contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, reculait de 97 points, ou de 0,42% à 23 149 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 58 points, ou de 0,71% à 8131 points. L'indice composé S&P 500 devrait perdre 22 points, ou 0,80% à 2713 points.

Contexte

« La journée sera très chargée avant un week-end de Pâques de trois jours aux États-Unis et de quatre jours sur les principales Bourses européennes », indique dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

« La réunion des ministres des Finances européens, celle de l’OPEP+ (...), les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis avec un consensus qui attend encore 5,5 millions supplémentaires d’inscrits ou encore le discours de Jerome Powell de 16 heures seront les événements du jour », selon lui.

Une réunion marathon des États membres de l’UE pour trouver une réponse économique commune face au coronavirus s’est achevée mercredi sur un échec, La Haye notamment refusant de céder aux demandes des pays du sud, une attitude dénoncée par Paris.

Une nouvelle réunion doit avoir lieu ce jeudi par visioconférence à partir de 13H00.

De leur côté, les principaux pays producteurs de pétrole, ceux de l’OPEP en tête, se retrouvent jeudi par écrans interposés pour tenter de s’accorder sur des baisses de production afin de soutenir les prix qui se sont effondrés avec la pandémie de Covid-19.

Plus d’un million et demi de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde, parmi lesquels plus de 87 000 décès.

Les États-Unis, pays où la pandémie progresse le plus rapidement, ont enregistré pour la deuxième journée consécutive près de 2 000 morts, même si l’Europe reste le continent ayant recensé le plus de cas et de décès.

Du côté des indicateurs, le Royaume-Uni a enregistré une croissance de 0,1 % lors des trois mois achevés fin février, avant que la pandémie de coronavirus ne produise son plein effet. La production industrielle du pays pour février est aussi à l’agenda.

En Allemagne, l’excédent commercial a progressé en février à 21,6 milliards d’euros, avant l’impact du coronavirus.

Mais ce sont surtout les nouveaux chiffres hebdomadaires des demandes d’allocations chômage aux États-Unis qui seront scrutés par les investisseurs.

Cinq millions de personnes pourraient s’être inscrites au chômage la semaine dernière aux États-Unis, frôlant un troisième record après deux semaines de plus hauts historiques fin mars.

Enfin, après la Réserve fédérale américaine (Fed), ce sera au tour de la BCE de publier ce jeudi le compte-rendu de sa réunion de politique monétaire du mois de mars.

À l’étranger

À 08H30, l’indice CAC 40 de Paris, après avoir commencé dans le vert, reculait de 7 points à 4 435 points. La veille, il avait fini à l’équilibre (+0,10 %).

La Bourse de Francfort évoluait jeudi en hausse, le Dax gagnant 0,31 % à 10 364 points avant une réunion de l’OPEP+ sur le pétrole et de l’Eurogroupe.

La Bourse de Londres a ouvert en forte hausse jeudi après son repli de la veille, l’indice FTSE 100 des principales valeurs prenait 1,51 % à 5 763 points.

Les Bourses asiatiques ont été divisées entre doutes et espoirs quant à l’approche du pic des contaminations de coronavirus en Europe et aux États-Unis, Tokyo ayant calé tandis que les Bourses chinoises ont progressé.

L’indice vedette Nikkei à la Bourse de Tokyo a clôturé proche de l’équilibre (-0,04 % à 19 345 points), tandis que l’indice élargi Topix a cédé 0,6 % à 1 417 points.

À la Bourse de Hong Kong cependant, l’indice Hang Seng a gagné 1,38 % à 24 300 points, les investisseurs ayant été notamment encouragés par les espoirs d’un accord imminent entre les grands pays producteurs de pétrole pour réduire leur production face à la chute de la demande d’or noir. 

L’indice composite de Shanghai a quant à lui grappillé 0,37 % à 2 826 points et celui de Shenzhen 0,85 % à 1 755 points.

À l'agenda

Le président de la banque centrale américaine Jerome Powell doit en outre s’exprimer à 16H00.

À la une

Bourse: Wall Street galvanisée par les données sur l'emploi

Mis à jour à 16:33 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé vendredi sur une note positive une semaine de forte progression.

Titres en action: Toshiba, JD.com, British Airways

Mis à jour à 10:14 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Ottawa veut aider les provinces, mais à certaines conditions

Ottawa propose de transférer 14 milliards de dollars aux provinces, mais à certaines conditions.