Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 29 novembre

Publié le 29/11/2023 à 07:51, mis à jour le 29/11/2023 à 07:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 29 novembre

Publié le 29/11/2023 à 07:51, mis à jour le 29/11/2023 à 07:59

Le taux d’intérêt de l’emprunt des États-Unis à dix ans s’établit à 4,29%, contre 4,32% à la clôture de la veille. (Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses européennes évoluent majoritairement dans le vert mercredi et Wall Street devrait prendre la même direction à l'ouverture, les investisseurs espérant voir l'inflation reculer à nouveau en zone euro et aux États-Unis.

 

Les indices boursiers à 7h45

Les contrats à terme du Dow Jones montaient de +118,00 points (+0,33%) à 35 563,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 affichaient une hausse de +19,50 points (+0,43%) à 4 582,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq haussaient de +89,25 points (+0,56%) à 16 137,25 points.

À Londres, le FTSE 100 reculait de -2,52 points (-0,03%) à 7 452,72 points. À Paris, le CAC 40 haussait de +32,10 points (+0,44%) à 7 282,23 points. À Francfort, le DAX progressait de +152,31 points (+0,95%) à 16 144,98 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a terminé en baisse de -87,17 points (-0,26%) à 33 321,22 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a cédé -360,70 points (-2,08%) à 16 993,44 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain haussait de +1,36 $ US (+1,78%) à 77,77 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord avançait de +1,25 $ US (+1,53%) à 82,93 $ US.

 

Le contexte

Neil Wilson, analyste de Finalto, remarque que l’indice Dax de Francfort évolue à son plus haut depuis début août, grâce à de «premiers signes indiquant une désinflation» en novembre, alors que les chiffres nationaux de l’indice des prix à la consommation sont attendus.

«L’inflation en Rhénanie du Nord-Westphalie (nord-ouest de l’Allemagne, NDLR) a diminué de 3,1% à 3,0%», rapporte-t-il.

En Espagne, l’inflation a également légèrement ralenti en novembre à 3,2% sur un an, et l’inflation sous-jacente, corrigée des prix volatils de l’énergie et des variations saisonnières, a reculé de 0,7 point à 4,5%.

Ce sont «de bons signes» qui alimentent l’hypothèse que le cycle de resserrement monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) serait «fini», commente Neil Wilson.

En réaction, le taux d’intérêt de la dette de l’Allemagne, qui fait référence sur le marché obligataire européen, s’établissait à 2,44% contre 2,49% à la clôture de mardi.

Jeudi seront publiées les données d’inflation pour la zone euro en novembre, juste avant l’indicateur d’inflation préféré de la banque centrale américaine (Fed), l’indice PCE d’octobre.

Cette donnée sera scrutée par les investisseurs afin de conforter ou non leur idée que le cycle de hausse des taux d’intérêt de la Fed est terminé.

Après des déclarations, mardi, de membres de la Fed jugées accommodantes par les investisseurs, les rendements obligataires américains ont nettement reculé.

Le taux d’intérêt de l’emprunt des États-Unis à dix ans s’établit à 4,29%, contre 4,32% à la clôture de la veille. Depuis le début du mois, il a baissé de plus de 60 points de base.

«Les opérateurs de marché semblent avoir basculé sans nuance vers un scénario de baisse rapide des taux et de convergence tout aussi rapide de l’inflation vers 2%», analyse Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de La Banque Postale AM.

La Bourse de Hong Kong a chuté de 2,08%, entraînée par un fort repli du secteur technologique. La plateforme de livraison Meituan a dégringolé de 12,18% après avoir présenté des perspectives moins élevées qu’attendu par les investisseurs, selon Bloomberg. Le géant chinois du cybercommerce Alibaba (-2,22%) a pâti des résultats meilleurs qu’attendu de son concurrent PDD. Baidu (-4,08%) et JD.com (-1,57%) ont aussi été entrainés.

 

Philips suffoque

Le titre du fabricant néerlandais de matériel médical Philips chutait de 5,25% à Amsterdam, lesté par un nouvel avis des autorités sanitaires américaines qui ont averti qu’un de ses appareils aidant les patients souffrant d’apnée du sommeil risquait de surchauffer.

 

Halfords déraille

Le groupe britannique spécialisé dans la vente de pièces et accessoires pour voitures et vélos Halfords dévissait de près de 20% à Londres après avoir dégradé ses prévisions de résultat annuel en raison de ventes «volatiles» et d’un «certain ralentissement du marché».

 

Du côté des devises et des matières premières

Les prix du pétrole progressent. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier prenait 1,21% à 82,67 $US et le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison le même mois, gagnait 1,32% à 77,42 dollars.

L’or a atteint un nouveau plus haut depuis mai dernier hier, à 2 052,03 $US l’once. Il valait 2 038,94 $US l’once ce matin, en baisse de 0,09% par rapport à la veille.

Sur le marché des changes, l’euro perdait 0,17% face au dollar à 1,0974 $US pour un euro.

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street bondit à l’ouverture après l’inflation américaine

Mis à jour à 10:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 12 juin

Mis à jour à 09:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales tergiversent sur les chiffres de l'emploi américain.

OPINION Bourse: à Wall Street, le Nasdaq et le S&P 500 à des records, le Dow Jones en repli
Mis à jour le 11/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 11 juin
Mis à jour le 11/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
L’action de la semaine: Hydro One
Mis à jour le 10/06/2024 | Morningstar

À la une

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.

Transport collectif: la Caisse de dépôt propose un 3e lien Québec-Lévis

Mis à jour il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

La question de la mobilité à Québec fait débat depuis plusieurs années.

Optimisme plus élevé des entreprises au Québec

L’optimisme des entreprises canadiennes est à son plus haut depuis un an, selon la Chambre de commerce du Canada.