Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 28/01/2022 à 08:20, mis à jour le 28/01/2022 à 08:24

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 28/01/2022 à 08:20, mis à jour le 28/01/2022 à 08:24

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. L'anxiété restait vive vendredi sur les marchés boursiers qui cherchent à comprendre quelle sera la trajectoire finale du resserrement monétaire de la banque centrale américaine cette année.

En Europe, les indices reculaient franchement. Après une clôture en baisse jeudi, Wall Street était à nouveau attendue en recul.

 

Les indices boursiers à 8h17

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones cédaient 327,00 points (-0,96%) à 33 716,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 lâchaient 38,75 points (-0,90%) à 4 279,00 points. Les contrats à terme du Nasdaq baissaient de 112,00 points (-0,80%) à 13 874,75 points.

En Europe, les résultats étaient au rouge. À Londres, le FTSE 100 descendait de 124,38 points (-1,65%) à 7 429,93 points. À Paris, le CAC 40 diminuait de 159,84 points (-2,28%) à 6 863,96 points. À Francfort, le DAX retraitait de 365,35 points (-2,35%) à 15 158,92 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a haussé de 547,04 points (+2,09%) à 26 717,34 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a perdu 256,92 points (-1,08%) à 23 550,08 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain progressait de 1,23 $ US (+1,42%) à 87,84 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord montait de 1,32 $ US (+1,48%) à 90,66 $ US.

 

 

Le contexte

Les cours boursiers ont effectué des revirements importants cette semaine en raison d'une nervosité ambiante.

Les investisseurs tentaient de discerner le rythme que pourrait adopter la Fed pour le relèvement de ses taux directeurs après le premier prévu en mars.

Les résultats d'entreprises ne suffisaient pas à donner de l'impulsion aux marchés vendredi.

Le risque géopolitique autour de l'Ukraine comme une reprise économique fragilisée au quatrième trimestre en Allemagne participait également à l'aversion au risque.

La Réserve fédérale américaine a averti en milieu de semaine qu'elle allait entamer son processus de resserrement politique monétaire en mars sans préciser l'ampleur de la hausse envisagée ni le calendrier de la diminution de son soutien monétaire.

«Malgré la confirmation qu'un cycle de hausse des taux d’intérêt devrait commencer dès le mois de mars, le chemin du resserrement reste incertain», ce qui explique que» «l'anxiété reste vive» commente Sebastian Paris Horvitz, analyste chez LBPAM. 

Les investisseurs comme la Fed surveilleront donc de près l'évolution de l'inflation pour pouvoir mieux appréhender la trajectoire des hausses de taux.

À commencer dans la journée par l'indicateur PCE mesurant l'inflation qui touche les biens les plus consommés par les ménages américains, le baromètre préféré de la Fed concernant l'inflation.

Les investisseurs prennent conscience qu'en cas de persistance de fortes hausses des prix, un resserrement monétaire plus agressif est à prévoir.

Ils sont nombreux à prévoir désormais cinq hausses de taux en 2022 après les chiffres d'une croissance américaine pour le 4e trimestre bien plus forte qu'attendu, selon les experts.

Le numéro un mondial du luxe LVMH (MC.PA, -0,50% à 691,20 euros après une matinée dans le vert) a battu ses records de ventes et de bénéfice en 2021, avec un chiffre d'affaires dépassant les 64 milliards d'euros et un bénéfice net de 12 milliards d'euros, nettement au-dessus des résultats d'avant-pandémie.

La maison de luxe italienne Salvatore Ferragamo (SFER.MI) a affiché une hausse de 29,6% de son chiffre d'affaires en 2021, sans retrouver le niveau de 2019. L'action perdait 4,93% à 18,24 euros.

La deuxième banque italienne UniCredit (UDG.MI) a dégagé en 2021 un bénéfice net de 1,54 milliard d'euros, inférieur au consensus et les comptes d'UniCredit sont repassés dans le rouge au quatrième trimestre. Le titre se repliait de 1,16% à 13,61 euros à Milan.

Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (HM-B.ST) a annoncé un bénéfice net annuel 2021 multiplié par neuf et supérieur aux attentes, après un exercice 2020 plombé par la pandémie. L'action progressait de 6,57% à 183,99 couronnes suédoises.

Le groupe suédois d'électroménager Electrolux (ELUX-B.ST, -5,24% à 178,1 SEK) a annoncé une baisse plus forte qu'attendu de son bénéfice net annuel (-29%), en raison d'un quatrième trimestre plombé par une hausse des coûts et des problèmes d'approvisionnement.

Plus forte baisse parmi les valeurs de l'indice CAC 40, l'action Alstom (ALO.PA) perdait 7,50% à 29,20 euros vers 7h18, heure du Québec, pénalisé par une dégradation de «surperformance» à «neutre» par Exane BNP Paribas.

Les valeurs énergétiques ne profitaient pas de l'évolution des prix du pétrole qui poursuivaient leur hausse vendredi après une courte pause.

Le dollar américain a atteint jeudi un sommet depuis 20 mois par rapport à l'euro qui se stabilisait (-0,06%) à 1,113 7 $ US.

Le bitcoin faisait du surplace (+0,09%) à 36 232 $ US.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

Cours artificiellement gonflés: les cryptomonnaies ciblées par les spéculateurs

27/05/2022 | AFP

Une crypto dont le cours bondit avant de chuter: des spéculateurs n'hésitent plus à lancer des opérations éclairs.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: quelques bonnes nouvelles, pas de mauvaise, Wall Street clôture en forte hausse
Mis à jour le 26/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 26/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

27/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.