Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/08/2021 à 08:17

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/08/2021 à 08:17

(Photo: Getty Images)

Les Bourses européennes continuaient de se laisser gagner par la torpeur vendredi, évoluant en ordre dispersé avant le très attendu discours du président de la Fed Jerome Powell à 10h, heure du Québec, qui sera précédé des derniers chiffres de l'inflation américaine pour juillet. De son côté, Wall Street, qui a fini dans le rouge jeudi, s'orientait vers un rebond à l'ouverture.

 

Les indices

Aux États-Unis, vers 8h30, les contrats à terme du Dow Jones augmentaient de 36 points, ou de 0,10%, à 35 231 points. Ceux du S&P 500 haussaient de 7 points, ou de 0,16%, à 4 477 points alors que ceux du Nasdaq prenaient 30,50 points, ou 0,20%, à 15 317,75 points.

En Europe, les résultats étaient à la baisse. À Londres, le FTSE 100 perdait 0,18%. À Paris, le CAC 40 baissait de 0,24% et à Francfort, le DAX glissait de 0,10%.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a descendu de 0,36% et le Hang Seng de Hong Kong a glissé de 0,03%.

 

Le contexte

«Les investisseurs attendent aujourd'hui avec fébrilité l'intervention de Jerome Powell, le président de la Fed. Ils seront à l'affût d'indices qui les renseigneront sur le moment à partir duquel la Fed va commencer à réduire progressivement son soutien à l'économie et aux marchés financiers», souligne Franklin Pichard, le directeur général de Kiplink Finance.

Lors de leur dernier comité monétaire fin juillet, les responsables de la Fed avaient envisagé de commencer à réduire leur soutien d'ici la fin de l'année, mais restaient divisés sur le moment le plus opportun pour lancer le mouvement, certains plaidant même pour attendre début 2022, selon les minutes de cette réunion.

«Par ailleurs, le président de la Fed pourrait donner de nouvelles indications sur l'impact économique de la propagation du variant Delta du coronavirus», complète M. Pichard.

«En parallèle, de nouveaux indicateurs permettront d'en savoir un peu plus sur la santé de l'économie américaine», poursuit le spécialiste, «comme les revenus et dépenses des ménages de juillet», et les chiffres de l'inflation PCE pour ce même mois, tous attendus à 8h30, heure du Québec.

La confiance des consommateurs de l'Université du Michigan pour août (estimation finale) est également à l'agenda.

Avant l'allocution du patron de la banque centrale américaine, les taux d'emprunt se stabilisaient des deux côtés de l'Atlantique après avoir progressé depuis le début de la semaine.

 

Vonovia se tourne vers le marché obligataire

À Francfort, le géant allemand de l'immobilier Vonovia restait en tête du Dax (+1,04% à 58,16 euros) après avoir émis 5 milliards d'euros de dette dans le cadre du financement du rachat de son concurrent Deutsche Wohnen (-0,15% à 52,48 euros).

 

Les bancaires à la peine

Les titres bancaires reculaient avant d'éventuelles annonces de politique monétaire du président de la Fed. À Paris, BNP Paribas perdait 1,12% à 53,07 euros, Société Générale reculait de 1,03% à 26,32 euros et Crédit Agricole cédait 0,81% à 12,02 euros.

À Francfort, Deutsche Bank était en queue du Dax (-1,87% à 10,37 euros) tandis que Commerzbank reculait de 1,25% à 5,23 euros.

En revanche, après avoir progressé dans la matinée, les titres liés au secteur s'essoufflaient: à Paris, TotalEnergies cédait 0,17% à 37,25 euros désormais pendant qu'à Londres, BP n'engrangeait plus que 0,34% à 297,55 pence et Royal Dutch Shell 0,11% à 1 430,20 pence.

 

Du côté du pétrole

Vers 8h30, le prix du baril de WTI américain augmentait de 2,12% à 68,85 $US et le baril de Brent de la mer du Nord prenait 1,77% à 72,33 $US.

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

21/01/2022 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: toutes les occasions ne sont pas des achats

21/01/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Une de mes grandes passions est de ratisser les marchés boursiers afin d’y trouver des occasions d'achat.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.