Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 21/06/2021 à 07:20

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 21/06/2021 à 07:20

(Photo: Getty Images)

Les marchés européens hésitaient lundi face à un difficile exercice d'interprétation au sujet de la politique monétaire aux États-Unis qui a fait connaître à la Bourse de Tokyo sa pire séance depuis près de quatre mois.

 

Les indices

Vers 7h15, Wall Street se dirigeait vers une ouverture en hausse. Les contrats à terme du S&P 500 augmentaient de 19 points, ou de 0,46%, à 4 172 points. Ceux du Dow Jones gagnaient 206 points, ou 0,62%, à 33 361 points et ceux du Nasdaq prenaient 66 points, ou 0,47%, à 14 101 points.

En Europe, les marchés étaient en hausse à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 grappillait 0,1%, le CAC 40 de Paris montait de 0,22% et le DAX de Francfort gagnait 0,67%.

Plus tôt, l'Asie a titubé, notamment l’indice japonais Nikkei qui a chuté de 3,3% et Hong Kong qui a perdu 1,08%.

 

Le contexte

«Les marchés prennent conscience que la hausse pourrait intervenir dès 2022», observe Tangi Le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

La Réserve fédérale américaine prévoit un double relèvement des taux en 2023, mais le président de la Réserve fédérale de Saint Louis, James Bullard, membre considéré comme très accommodant, semble préconiser une hausse dès 2022 si l'inflation américaine restait élevée d'ici là.

De quoi embrouiller les investisseurs qui rééquilibrent leurs portefeuilles, selon les experts.

L'institution a assuré néanmoins que le marché serait prévenu de tout changement de politique monétaire.

Elle également revu à la hausse sa prévision d'inflation à 3,4% cette année, mais considère que la montée des prix qu'elle considère comme transitoire, se stabilisera ensuite autour de 2%.

La communication de la Fed a suscité dans un premier temps une vive réaction sur les taux longs américains, le rendement du Trésor à 30 ans étant passé sous la barre des 2% pour la première fois depuis février. Mais les taux se stabilisaient en fin de matinée.

«La semaine pourrait rester agitée sur les marchés mondiaux» au vu du «ton un peu moins accommodant de certains membres de la Fed la semaine dernière», note de son côté Vincent Boy, analyste chez IG France.

«Les rachats d’actifs, toujours à 120 milliards de dollars par mois, pourraient alors être graduellement réduits bien plus tôt que prévu et cette modification de la politique monétaire de la Fed devrait conduire à un mouvement baissier important sur les marchés», explique-t-il.

Cette semaine, des interventions de plusieurs membres de la Fed sont attendues, dont celle de son président, Jerome Powell, qui sera auditionné mardi devant le Congrès américain concernant la pandémie.

«Si le président de la Fed venait à confirmer une baisse des rachats d’actifs plus tôt que prévu, cela devrait accentuer le mouvement baissier», prévient M. Boy.

Les investisseurs seront aussi attentifs jeudi à la décision de politique monétaire de la BoE au Royaume-Uni.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h15, le prix du baril de WTI américain augmentait de 0,2% à 71,78 $US et le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,1% à 73,58 $US.

Sur le même sujet

GXO Logistics fait son entrée à Wall Street

02/08/2021 | AFP

L'entreprise s'est séparée de XPO Logistics pour voler de ses propres ailes.

Bourse: Wall Street entame le mois d'août dans le vert

Mis à jour le 02/08/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée lundi pour un jour férié.

À la une

Les travailleurs pourront retirer le masque en période de canicule

La CNESST autorise aux travailleurs d'enlever leur masque à l'extérieur même si la distanciation ne peut être respectée.

Du bitcoin en vente chez Couche-Tard

02/08/2021 | François Remy

Êtes-vous prêt à magasiner des cryptomonnaies au dépanneur du coin?

Google présente son nouveau téléphone Pixel

02/08/2021 | AFP

Le Pixel 6 est équipé d'une puce utilisant l'intelligence artificielle.