Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 11/08/2022 à 08:45, mis à jour le 11/08/2022 à 08:46

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 11/08/2022 à 08:45, mis à jour le 11/08/2022 à 08:46

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés jeudi matin, même si Wall Street a touché la veille un sommet pour les trois derniers mois.

Les Bourses chinoises étaient en hausse, rassurées par le tassement de l’indice des prix à la consommation aux États-Unis qui fait espérer aux investisseurs une atténuation du resserrement monétaire de la Banque centrale américaine (Fed). 

 

Les indices boursiers à 8h30

Les contrats à terme du Dow Jones récoltaient 227,00 points (+0,68%) à 33 487,00 points.

Les contrats à terme du S&P 500 récoltaient 25,00 points (+0,59%) à 4 235,00 points.

Les contrats à terme du Nasdaq gagnaient 80,25 points (+0,60%) à 13 472,25 points.

À Londres, le FTSE 100 lâchait 29,06 points (-0,39%) à 7 478,05 points.

À Paris, le CAC 40 montait de 8,64 points (+0,13%) à 6 532,08 points.

À Francfort, le DAX avançait de 43,55 points (+0,32%) à 13 744,48 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a lâché 180,63 points (-0,65%) à 27 819,33 points.

De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a haussé de 471,59 points (+2,40%) à 20 082,43 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain gagnait 1,06 $US (+1,15%) à 92,99 $US.

Le baril de Brent de la mer du Nord affichait une hausse de 0,88 $US (+0,90%) à 98,28 $US.

 

Le contexte

Mercredi, la Bourse de New York avait fêté avec soulagement le tassement de l’inflation aux États-Unis, terminant sur un bond entraîné par le secteur technologique. L’indice Dow Jones a gagné 1,63%, le Nasdaq a bondi de 2,89% — son meilleur score depuis fin avril — et le S&P 500 a grimpé de 2,13%, atteignant son plus haut niveau depuis trois mois.

Les investisseurs avaient passé la première moitié de la semaine dans l’attente de la publication de l’indice des prix à la consommation (CPI) américain, qui n’a pas bougé sur un mois en juillet et s’est établi à 8,5% sur un an au lieu de 9,1% en juin. Les prix ont marqué le pas, surtout grâce à la baisse des coûts des carburants.

L’inflation sous-jacente, qui exclut les prix de l’alimentation et de l’énergie particulièrement volatils, a également ralenti, à 5,9% sur un an, alors que les marchés l’attendaient en hausse (+6,1% d’après Factset).

Ces données «ont ajouté à l’espoir entretenu par les marchés que la banque centrale américaine (Fed) n’ait pas besoin de poursuivre avec autant d’agressivité la hausse de ses taux directeurs», fait observer Michael Hewson, analyste de CMC Markets. L’institution procède à des hausses de ses taux depuis mars. En juillet, elle les avait augmentés de 75 points de base. 

«Les investisseurs tablent maintenant sur une hausse de 50 points de base de la part de la Fed lors de sa réunion de septembre», souligne John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud. 

La Fed «voudra probablement voir d’autres preuves non seulement d’un ralentissement de l’inflation, mais encore que celle-ci diminue de moitié par rapport à son niveau actuel», renchérit M. Hewson. 

À ce titre, les investisseurs seront attentifs jeudi aux chiffres de la production américaine, «qui ont tendance à être de meilleurs indicateurs sur le temps long», selon Michael Hewson. 

 

L’assurance suisse tout sourire

Le titre de l’assureur suisse Zurich Insurance (ZURN) prenait 1,22% vers 3 h 30, après que le groupe a fait état d’une rentabilité record dans ses activités d’assurance dommages durant le premier semestre, porté par les contrats d’assurance pour les entreprises ainsi que la couverture des récoltes agricoles. 

 

L’industrie allemande grince

Le géant industriel Siemens (SIE.DE, -0,87% vers 3 h 30) a enregistré une perte nette de 1,5 milliard d’euros au troisième trimestre de son exercice décalé en raison d’une dépréciation comptable, alors que le chiffre d’affaires et la marge d’exploitation de son activité phare progressent.

La chute en Bourse de Siemens Energy (ENR.DE, -0,99%), filiale devenue indépendante, mais dont le groupe allemand détient encore 35%, a pesé sur le résultat.

Le constructeur Thyssenkrupp Marine System (TKA.DE, -0,30%) a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice. En revanche, son compatriote Salzgitter (SZG.DE) a annoncé des bénéfices (avant taxes) plus élevés que prévu (+4,37%). 

 

Metro (MRU.TO) circule

Le groupe de grande distribution a publié un chiffre d’affaires trimestriel en hausse, à 7,9 milliards d’euros, et supérieur aux attentes. Son cours grimpait de 2,08%.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street clôture en forte baisse, le Dow Jones a touché son plus bas niveau de l’année

Mis à jour le 23/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en forte baisse avec les cours des matières premières.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 23/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Marchés: lourdeur sur les actions, envolée des taux et du dollar. Wall Street prévoit du rouge.

OPINION Bourse: Wall Street clôture en baisse, craint la récession après la Fed
Mis à jour le 22/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 22/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en baisse, surprise par une Fed encore plus agressive que prévu
Mis à jour le 21/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.