Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 11/01/2022 à 08:07, mis à jour le 11/01/2022 à 08:10

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 11/01/2022 à 08:07, mis à jour le 11/01/2022 à 08:10

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers revenaient dans le vert mardi après plusieurs jours de turbulences, une éclaircie fragile en attendant les chiffres de l'inflation aux États-Unis, publiés mercredi.

Wall Street s'acheminait vers une ouverture en hausse, dans le sillage de sa deuxième partie de séance lundi.

En Asie, la séance a été plus poussive: fermé lundi, Tokyo a reculé. Hong Kong a aussi terminé dans le rouge.

 

Les indices boursiers à 8h01

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones progressaient de 61,00 points (+0,17%) à 36 013,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 augmentaient de 14,00 points (+0,30%) à 4 676,25 points. Les contrats à terme du Nasdaq gagnaient 66,00 points (+0,42%) à 15 674,00 points.

En Europe, les résultats étaient à la hausse. À Londres, le FTSE 100 haussait de 50,05 points (+0,67%) à 7 495,30 points. À Paris, le CAC 40 récoltait 88,05 points (+1,24%) à 7 203,82 points. À Francfort, le DAX avançait de 186,50 points (+1,18%) à 15 954,77 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a lâché 256,08 points (-0,90%) à 28 222,48 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a baissé de 7,48 points (-0,03%) à 23 739,06 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain prenait 1,24 $ US (+1,59%) à 79,47 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord progressait de 1,16 $ US (+1,43%) à 82,03 $ US.

 

Le contexte

«Les chasseurs de bonnes affaires (…) profitent de la baisse des cours pour revenir à la charge», commente Jochen Stanzl, pour CMC Market.

Sous la pression de l'inflation au plus haut depuis des décennies aux États-Unis, et dont le rythme en décembre sera publié mercredi, la Réserve fédérale américaine s'est montrée plus résolue à agir ces dernières semaines. 

Désormais dans les salles de marché, «beaucoup prévoient quatre hausses des taux de la Fed en 2022 au lieu de trois. Le rendement américain à deux ans continue de grimper», observe Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote. Il s'établissait mardi à 0,93%, contre 0,52% fin novembre.  

En revanche, les taux sur le long terme s'offraient une respiration. Lundi, les rendements obligataires américains à échéance 10 ans étaient montés jusqu'à 1,80%. Ils évoluaient vers 1,76% à 7h35, heure du Québec.

Cet apaisement a permis aux marchés actions, et notamment aux valeurs technologiques plus sensibles à cette évolution, de repartir de l'avant mardi.

Les investisseurs suivront donc avec attention l'audition du président de la Fed Jerome Powell au Sénat américain. 

Il va promettre «d'empêcher l'inflation de s'enraciner», selon un discours préparé à l'avance et diffusé lundi, sans plus de détail.  

Sous pression lors des dernières séances, les valeurs technologiques européennes rebondissaient mardi. À Paris, Capgemini progressait de 3,73% à 201,70 euros, STMicroelectronics de 2,00% à 43,28 euros. 

À Francfort, SAP gagnait 1,24% à 122,24 euros. À Londres, l'entreprise de cybersécurité Darktrace bondissait de 11,40% à 439,80 pence après avoir revu à la hausse ses perspectives pour 2022. 

Le groupe allemand Delivery Hero (+5,05% à 86,12 euros) a indiqué qu'il s'attendait à ce que son activité de livraison de repas atteigne la rentabilité «au deuxième semestre 2022», pour la première fois, avec un bénéfice opérationnel ajusté entre 0 et 100 millions d'euros au quatrième trimestre.

Dans son sillage, les autres valeurs du commerce en ligne comme Hellofresh (+3,88% à 58,88 euros) ou Zalando (+3,57% à 66,80 euros). À Londres, Deliveroo gagnait 1,35% à 187,50 pence.

Les cours du pétrole repartaient à la hausse mardi, après deux séances en baisse, stimulés par la confiance des investisseurs envers une demande ferme, malgré la propagation du variant Omicron de la COVID-19.

L'euro progressait face au dollar américain, à raison d'un euro pour 1,133 2 $ US (+0,05%) vers 7h30. Il a touché son plus bas niveau depuis février 2020 face à la livre britannique (à 83,31 pence), dopée par la perspective d'un resserrement de la politiquement monétaire.

Après être brièvement passé sous les 40 000 $US lundi, le bitcoin évoluait à 41 880 $ US (+0,37%). 

Sur le même sujet

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

Au lendemain de son premier krach, le marché des NFT en quête de normalisation

20/05/2022 | AFP

Symbole du mini-krach: la meilleure offre pour le NFT du tout premier tweet, acheté à 3M$US, est de 20 000$US.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: inquiète pour la croissance, Wall Street ne parvient pas à stopper sa baisse
Mis à jour le 19/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 19/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.