Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 09/08/2022 à 08:09, mis à jour le 09/08/2022 à 08:10

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 09/08/2022 à 08:09, mis à jour le 09/08/2022 à 08:10

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. De légères baisses étaient observées sur les marchés boursiers mondiaux mardi, qui attendent dans des volumes d’échanges réduits les chiffres très scrutés de l’inflation américaine publiés mercredi.

 

Les indices boursiers à 8 h

Les contrats à terme du Dow Jones descendaient de 50,00 points (-0,15%) à 32 742,00 points.

Les contrats à terme du S&P 500 retraitaient de 15,00 points (-0,36%) à 4 126,75 points.

Les contrats à terme du Nasdaq descendaient de 90,50 points (-0,69%) à 13 092,75 points.

À Londres, le FTSE 100 cédait 3,68 points (-0,05%) à 7 478,69 points.

À Paris, le CAC 40 lâchait 35,46 points (-0,54%) à 6 488,98 points.

À Francfort, le DAX affichait un recul de 161,82 points (-1,18%) à 13 525,87 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a baissé de 249,28 points (-0,88%) à 27 999,96 points.

De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a descendu de 42,33 points (-0,21%) à 20 003,44 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain montait de 1,12 $US (+1,23%) à 91,88 $US.

Le baril de Brent de la mer du Nord affichait une hausse de 1,26 $US (+1,30%) à 97,91 $US.

 

Le contexte

À New York, les contrats à terme des trois principaux indices évoluaient à la baisse, de -0,05% à -0,50% pour le Nasdaq. Lundi, ils avaient conclu en ordre dispersé, les résultats décevants du fabricant de microprocesseurs Nvidia ayant jeté un froid sur la tech américaine et provoqué un léger repli du Nasdaq. 

Cette semaine, c’est l’indice des prix à la consommation (IPC) de juillet aux États-Unis qui concentre toute l’attention des investisseurs, car il pourrait donner le ton de l’attitude à venir de la Banque centrale américaine, la Fed.

«Les investisseurs sont persuadés que l’inflation aux États-Unis a peut-être atteint son pic le mois dernier», selon Ipek Ozkardeskaya, analyste chez SwissQuote, qui cite «l’enquête de la Fed de New York sur les attentes des consommateurs qui a montré une forte baisse des prévisions d’inflation en juillet».

Les projections misent sur un ralentissement de la hausse des prix aux États-Unis à +0,2% sur le mois — contre +1,3% en juin — et 8,7% sur un an — contre 9,1% le mois dernier —, ce qui pourrait enfin suggérer que l’inflation a atteint un pic.

Ces prévisions reflètent «la baisse récente des prix des matières premières» selon Tiffany Wilding et Allison Boxer, économistes à Pimco, qui tablent également sur un pic de l’inflation dite globale, mais s’attendent à voir l’inflation sous-jacente, qui exclut les prix de l’énergie et de l’alimentation, s’accélérer encore.

«Un chiffre conforme aux attentes, ou idéalement plus faible, devrait calmer les anticipations de hausses de taux de la part de la Fed, tandis qu’un chiffre supérieur aux attentes ou, Dieu nous en préserve, supérieur aux 9,1% du mois dernier, provoquerait une nouvelle onde de choc sur le marché», prévient Ipek Ozkardeskaya. 

Sur le marché obligataire, les taux d’emprunt souverains progressaient un peu vers 7h30. Le rendement de la dette allemande à 10 ans s’établissait à 0,936%, contre 0,891% à la clôture de lundi.

Cette tendance pénalisait les valeurs du secteur technologique, qui ont besoin de taux d’intérêt bas pour financer leur croissance. À Paris, STMicroelectronics était en baisse de 2,37%, tout comme Delivery Hero (-3,81%) à Francfort ou ASML (-3,19%) à Amsterdam.

 

Derniers résultats d’entreprises

Quelques entreprises publient encore cette semaine leurs comptes de résultats trimestriels.

L’exploitant suisse de boutiques hors taxes Dufry (DUFRY) grimpait de 2,92% à Zurich, grâce à une nette hausse de ses ventes au premier semestre, qui se rapprochent de leurs niveaux d’avant-pandémie.

Le géant allemand de la réassurance Munich Re (MUV2.TI, +1,58% à Francfort) a vu son bénéfice net reculer de 30,5% au deuxième trimestre. 

Son compatriote Continental (CLR), équipementier automobile, a rapporté une perte nette au deuxième trimestre, tout en confirmant ses prévisions annuelles, et perdait 2,51%.

À Londres, l’action Intercontinental Hotels (IHG) reculait de 1,65%, le groupe hôtelier britannique a vu son bénéfice quadrupler sur un an au premier semestre, mais a fait légèrement moins qu’attendu par le consensus d’analystes sondés par Bloomberg.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street clôture en forte baisse, le Dow Jones a touché son plus bas niveau de l’année

Mis à jour le 23/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en forte baisse avec les cours des matières premières.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 23/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Marchés: lourdeur sur les actions, envolée des taux et du dollar. Wall Street prévoit du rouge.

OPINION Bourse: Wall Street clôture en baisse, craint la récession après la Fed
Mis à jour le 22/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 22/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en baisse, surprise par une Fed encore plus agressive que prévu
Mis à jour le 21/09/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.