Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 04/01/2022 à 07:46, mis à jour le 04/01/2022 à 07:50

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 04/01/2022 à 07:46, mis à jour le 04/01/2022 à 07:50

(Photo: Getty Images)

Les marchés mondiaux continuaient leur ascension mardi, portés par l'optimisme des investisseurs qui parient sur la poursuite de la reprise économique sans perturbations, malgré la propagation du variant Omicron. Wall Street se préparait à ouvrir en hausse. En Europe, les marchés poursuivaient dans le vert.

 

Les indices boursiers à 7h40

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones gagnaient 90,00 points (+0,25%) à 36 545,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 haussaient de 10,75 points (+0,22%) à 4 796,75 points. Les contrats à terme du Nasdaq récoltaient 13,00 points (+0,08%) à 16 498,50 points.

En Europe, les résultats étaient positifs. À Londres, le FTSE 100 affichait une hausse de 104,51 points (+1,42%) à 7 489,05 points. À Paris, le CAC 40 progressait de 96,86 points (+1,34%) à 7 314,08 points. À Francfort, le DAX avançait de 119,24 points (+0,74%) à 16 139,97 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a augmenté de 510,08 points (+1,77%) à 29 301,79 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a pris 15,09 points (+0,06%) à 23 289,84 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain haussait de 0,03 $ US (+0,04%) à 76,11 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord récoltait 0,05 $ US (+0,06%) à 79,03 $ US.

 

Le contexte

«La principale raison du retour de la confiance des investisseurs est le variant Omicron», indique Jeffrey Halley, analyste d'Oanda.

Comme à la fin de l'année 2021, les investisseurs surveillent surtout l'évolution de la situation sanitaire dans le monde et les contaminations. 

«Les études sont plutôt encourageantes sur le fait que le variant Omicron entraîne moins de formes graves que le variant Delta. En outre, les vaccins sont toujours efficaces», commentent les analystes de Saxo Banque, estimant qu'un «arrêt brutal des économies» est «peu probable».

Les investisseurs tablent ainsi sur des perturbations modérées et limitées dans le temps. Leur optimisme permet à plusieurs indices mondiaux, notamment au CAC 40 parisien, au Dow Jones et au S&P 500 à Wall Street, d'évoluer à des niveaux historiques.

Outre l'évolution de la situation sanitaire, les investisseurs prennent connaissance mardi de quelques indicateurs économiques.

En Chine, l'activité manufacturière est repartie à la hausse en décembre, signe d'amélioration de la santé du secteur malgré une confiance entamée par les incertitudes liées à la pandémie, selon un indice indépendant.

«Ce rebond témoigne notamment de la résistance de l'économie chinoise à la politique interventionniste de Pékin et aux déboires d'Evergrande», a commenté Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

L'action du géant chinois de l'immobilier Evergrande a pris des couleurs mardi pour son retour à la Bourse de Hong Kong après une journée de suspension pour un motif non précisé.

Le titre du groupe étranglé par une dette abyssale d'environ 260 milliards d'euros a gagné plus de 10% en début de séance puis s'est essoufflé, terminant sur un gain de 1,26%.

Le secteur aérien s'envolait sur les places européennes, au moment où les craintes liées à l'impact du variant Omicron reculent.

Le mouvement était particulièrement visible à Londres: IAG, maison mère de British Airways et Iberia, bondissait de 11,99% à 159,56 pence et la compagnie aérienne EasyJet de 11,80% à 621,62 pence, vers 7h00, heure du Québec.

À Paris, Air France-KLM gagnait 7,32% à 4,36 euros et ADP 2,38% à 120,65 euros, tandis qu'à Francfort, Lufthansa prenait 4,10% à 7,00 euros.

Les valeurs bancaires étaient bien orientées, suivant la remontée la veille des taux d'emprunt américains. Le taux de référence des emprunts d'État américains à dix ans a notamment bondi de 12 points de base (0,12 point de pourcentage) pour s'établir à 1,63%, pour la première fois depuis l'identification d'Omicron.

À Paris, Société Générale prenait 3,99% à 31,67 euros, se hissant en tête du CAC 40. BNP Paribas gagnait 2,78% à 62,90 euros et Crédit Agricole 2,25% à 13,02 euros.

À Francfort, Deutsche Bank (+1,89% à 11,56 euros) et Commerzbank (+2,65% à 7,18 euros) profitaient aussi du mouvement, tout comme Lloyds Banking Group (+3,85% à 49,64 pence) et Barclays (+3,64% à 193,80 pence) à Londres.

Les cours du pétrole progressaient légèrement avant une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (OPEP+) qui doit décider de maintenir ou non son programme d'assouplissement progressif de ses limites de production. 

L'euro reculait un peu (-0,12%) face au dollar américain, à 1,128 3 $ US.

Le bitcoin montait de 1,61% à 46 735 $ US. 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, sous une pluie de mauvais chiffres

Mis à jour le 24/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse malgré les déclins des technos et de la santé.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Mis à jour le 24/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés actions encore bousculés par les craintes sur la croissance.

OPINION Voilà le Web3, la nouvelle dimension prometteuse pour l’entrepreneuriat
Mis à jour le 23/05/2022 | François Remy
Bourse: Wall Street clôture en hausse et veut croire à un semblant d'élan
Mis à jour le 23/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 23/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, sous une pluie de mauvais chiffres

Mis à jour le 24/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse malgré les déclins des technos et de la santé.

Snap chute en Bourse après un avertissement sur résultats

24/05/2022 | AFP

Son titre est en baisse de près de 40% à midi.

À surveiller: Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple

24/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes.