Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 3 avril

Publié le 03/04/2024 à 08:28, mis à jour le 03/04/2024 à 10:07

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 3 avril

Publié le 03/04/2024 à 08:28, mis à jour le 03/04/2024 à 10:07

(Photo: La Presse Canadienne)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses d'Europe continentale progressent légèrement mercredi après la publication d'un recul plus marqué qu'attendu de l'inflation en zone euro en mars, tandis que Wall Street devrait ouvrir proche de l'équilibre.

 

Les indices boursiers à 8h15

Les contrats à terme du Dow Jones avançaient de +13,00 points (+0,03%) à 39 521,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 affichaient un recul de -1,00 point (-0,02%) à 5 259,50 points. Les contrats à terme du Nasdaq reculaient de -15,25 points (-0,08%) à 18 314,75 points.

À Londres, le FTSE 100 cédait -19,89 points (-0,25%) à 7 915,20 points. À Paris, le CAC 40 gagnait +17,47 points (+0,21%) à 8 147,52 points. À Francfort, le DAX avançait de +40,92 points (+0,22%) à 18 324,05 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a descendu de -387,06 points (-0,97%) à 39 451,85 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a baissé de -206,42 points (-1,22%) à 16 725,10 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain affichait une hausse de +0,86 $US (+1,01%) à 86,01 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord haussait de +0,90 $US (+1,01%) à 89,82 $US.

 

 

Contexte

La hausse des prix à la consommation dans la zone euro est tombée à 2,4% sur un an, grâce à une progression moins forte des prix alimentaires. Le recul est plus marqué que ce qui était attendu par les analystes interrogés par Factset et Bloomberg : en moyenne, ils tablaient respectivement sur 2,6% et 2,5%.

Quant à l’inflation sous-jacente, corrigée des prix de l’énergie et de l’alimentation, elle a aussi reculé plus que prévu à 2,9% sur un an en mars.

L’inflation se rapproche ainsi de l’objectif de 2% de la Banque centrale européenne (BCE), qui «bénéficie d’une certaine marge de manœuvre grâce aux chiffres d’inflation plus faibles que prévu publiés aujourd’hui», commente Olivier Dubs, gérant chez J.P. Morgan Private Bank.

«Une baisse des taux en juin devient donc presque inévitable pour la BCE», selon Christophe Boucher, directeur des investissements de ABN AMRO IS, qui précise que «la BCE devrait encore attendre les données salariales pour confirmer que l’inflation ne rebondira pas dans les mois à venir».

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt de l’emprunt de l’État allemand à dix ans recule à 2,38% contre 2,40% à la clôture de la veille, séance au cours de laquelle les taux ont nettement remonté.

Les contrats à terme des trois principaux indices de la Bourse de New York pointent vers une ouverture proche de l’équilibre. La veille, les indices ont terminé en baisse, pris dans des vents contraires, de la remontée des taux obligataires à celle des prix du pétrole.

«La hausse des prix du pétrole et des matières premières a fait monter les anticipations d’inflation, tandis que la vigueur des données économiques américaines a fait craindre que la Réserve fédérale (Fed) ne réduise pas ses taux d’intérêt autant qu’elle le souhaitait cette année», résume Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Une prise de parole du président de la Fed Jerome Powell, est attendue mercredi.

La publication de l’indice d’activité dans les services ISM aux États-Unis pour mars et du rapport mensuel sur les créations d’emplois dans le secteur privé pour mars (Enquête ADP/Stanford Lab) figurent également à l’agenda.

Le séisme survenu à Taiwan a pesé sur les Bourses asiatiques : Tokyo a cédé 0,97%, Shanghai 0,18%, Hong Kong 1,22%. L’indice de référence de la Bourse de Taipei, le TAIEX, a perdu 0,63%.

 

Nomination à Swiss Re

Le réassureur suisse Swiss Re a annoncé mercredi la nomination d’un nouveau directeur général Andreas Berger, un candidat interne, pour succéder à Christian Mumenthaler, qui va se retirer après huit ans à la tête du groupe. À Zurich, son action perdait 1,99%.

 

L’or record

Le prix de l’once d’or continue de battre des records en début de semaine. Elle a atteint mercredi un nouveau sommet à 2 288,40 $US. Elle valait 2 270,39 $US, en baisse de 0,45% sur la séance.

Dans le même temps, les cours du pétrole progressent, après avoir bondi d’environ 1,7% la veille.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juin, prenait 0,87% à 89,69 $US, après avoir déjà frôlé les 90 $US le baril la veille.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en mai, gagnait 0,86% à 85,88 $US.

L’euro prenait 0,08% par rapport au dollar américain, à 1,0779 $US pour un euro.

Le bitcoin grappillait 0,43% à 65 985 $US.

 

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street en ordre dispersé, dans un marché sélectif et prudent

Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 140 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 24 avril

Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses progressent encore sous une pluie de résultats.

OPINION Bourse: Wall Street termine en hausse
Mis à jour le 23/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 23 avril
Mis à jour le 23/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Le bitcoin dopé par le «halving»
22/04/2024 | AFP

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

24/04/2024 | Emmanuel Martinez

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.