Bourse: les taux inchangés et les résultats dopent Wall Street

Publié le 30/01/2019 à 09:21, mis à jour le 30/01/2019 à 17:01

Bourse: les taux inchangés et les résultats dopent Wall Street

Publié le 30/01/2019 à 09:21, mis à jour le 30/01/2019 à 17:01

Par lesaffaires.com
Panneau de signalisation sur lequel Wall Street est écrit

(Photo: Bloomberg)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé en forte hausse mercredi, applaudissant les résultats d’Apple et Boeing ainsi que le ton accommodant de la banque centrale américaine (Fed) après son statu quo sur les taux d’intérêt.

Indices

Peu après la fermeture, le Dow Jones a bondi de 1,77%, ou 434 points, à 25 014 points. 

Le S&P 500 a pris 1,55%, ou 41 points, à 2 681 points. 

Le Nasdaq a avancé de 2,20%, ou 154 points, à 7 183 points. 

À Toronto, le S&P/TSX a gagné 0,14%, ou 21 points, à  15 484 points. 

Le dollar canadien s'échangeait contre 0,7603$US.

Contexte

Les indices ont démarré la séance en forte hausse grâce aux résultats financiers des poids lourds de la cote Boeing et Apple, l’avionneur prenant à la clôture 6,25 % et le fabricant de l’iPhone 6,83 %.

Boeing a publié « des résultats trimestriels et des prévisions clairs et solides » tandis que Apple a fait part de comptes « meilleurs qu’on ne le craignait » a résumé Patrick O’Hare de Briefing.

Partis pour clôturer sur une hausse confortable grâce au bond en Bourse de ces multinationales, les indices de Wall Street ont amplifié leurs gains en deuxième partie de séance, après la publication d’un communiqué du Comité monétaire de la Fed affirmant qu’« au vu des développements économiques et financiers et des faibles tensions inflationnistes », il sera désormais « patient dans la détermination de ses futurs ajustements monétaires ».

Aux yeux des investisseurs, il s’agit de la reconnaissance qu’une pause dans les hausses de taux d’intérêt se profile.

« Ce qui les a rendus particulièrement joyeux c’est qu’ils ont eu plus que ce qu’ils espéraient » de la part de la Fed, a réagi Art Hogan de la société de services financiers National.

Les courtiers ont montré ces derniers mois leur extrême nervosité vis-à-vis d’une politique de hausse de taux qui menace selon eux de faire ralentir l’économie américaine car elle renchérirait le coût des emprunts des particuliers et des entreprises.

« C’est le langage direct que les courtiers espéraient et qu’ils n’avaient pas obtenu » lors de la précédente réunion de l’institution le 19 décembre, a ajouté Chris Low, économiste en chef de FTN Financial.

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt sur la dette à dix ans évoluait à 2,681 % vers 16H25, contre 2,710 % mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,037 %, contre 3,040 % la veille.

Sur le même sujet

Les 12 titres favoris de nos experts

Édition du 14 Septembre 2019 | Stéphane Rolland

De la microcapitalisation productrice de vin en passant par le géant de la restauration rapide, il y en a pour tous ...

Des élections payantes pour Gray Television

Édition du 14 Septembre 2019 | Stéphane Rolland

ANALYSE. N'en déplaise à ceux qui souffriraient déjà de «fatigue électorale» alors que la campagne fédérale ...

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...