Bourse: Wall Street digère des résultats

Publié le 27/10/2020 à 09:52, mis à jour le 27/10/2020 à 16:54

Bourse: Wall Street digère des résultats

Publié le 27/10/2020 à 09:52, mis à jour le 27/10/2020 à 16:54

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Au lendemain d'une forte baisse, Wall Street a fini sans direction claire mardi, gagnée par l'anxiété à une semaine d'une élection présidentielle américaine sous haute tension mais aussi tirée par la bonne santé des géants américains du numérique.


Les indices

À Toronto, le S&P/TSX termine la journée sur un recul de 58 points, ou de 0,36%, à 16 020 points.

Le S&P 500 a perdu 10 points, ou 0,3%, à 3 390 points.

Le Dow Jones a cédé 222 points, ou 0,8%, à 27 643 points.

Le Nasdaq à forte coloration technologique a grimpé de 72 points, ou de 0,64%, à 11 431 points.

 

Le contexte

Comme la veille, la place new-yorkaise a suivi avec appréhension les développements de la pandémie de COVID-19 aux États-Unis, où les cas de nouvelles contaminations continuent de grimper, et dans le monde. 

Plusieurs pays européens, dont la France et l'Allemagne, envisagent de renforcer leurs mesures pour lutter contre la propagation du virus.

«La COVID-19, l'absence d'un plan de relance aux États-Unis et la nervosité liée à l'élection présidentielle américaine ont un effet cumulé sur le marché», résume Quincy Krosby de Prudential.

Concernant le scrutin de la semaine prochaine, les milieux d'affaires s'inquiètent en particulier du faible écart entre le président Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden et d'une possible contestation des résultats au soir du 3 novembre.

Dans cet environnement anxiogène, les géants américains de la tech ont surnagé, notamment Amazon et Facebook, en hausse de plus de 2% mardi, ce qui a permis au Nasdaq de finir dans le vert.

«L'idée qui soutient le Nasdaq c'est que si la croissance flanche à cause de la COVID, le marché s'appuiera sur la solidité des entreprises technologiques», note Quincy Krosby de Prudential Financial. 

Microsoft, qui a publié ses résultats trimestriels après la clôture, montait un peu (+0,69%) dans les échanges électroniques suivant la fermeture de Wall Street.

Alphabet (maison mère de Google), Amazon, Facebook et Apple feront part de leurs chiffres du troisième trimestre jeudi soir.

Parmi les valeurs du jour, 3M (-3,09%) et Caterpillar (-3,24%), tous deux membres du Dow Jones, ont reculé après avoir fait part d'une baisse de leur bénéfice net de juillet à septembre, leur activité ayant été affectée par la pandémie. 

Merck (-1,08%), qui figure aussi au sein de l'indice vedette de Wall Street, a pâti de la faible croissance de son chiffre d'affaires en raison notamment de ventes en baisse de son vaccin pour la prévention du cancer du col de l'utérus.

Parmi les autres valeurs du jour, le fabricant américain de puces informatiques Xilinx a grimpé (+8,56%) après l'annonce de son rachat par son rival Advanced Micro Devices (-4,07%) pour 35 milliards de dollars en actions, une opération qui accentue la consolidation d'un secteur en pleine transformation.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street et Toronto se dispersent vendredi

Mis à jour à 12:01 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX et le Dow Jones étaient en baisse, le S&P 500 et le Nasdaq étaient en hausse.

Titres en action: Onex, LVMH, Vale et Volkswagen

Mis à jour il y a 25 minutes | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Accès aux poteaux de Bell: Legault doit intervenir selon Québecor

Il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

Bell doit faire connaître ses commentaires plus tard aujourd’hui.

Ottawa: déficit de 248 G$ pour les neuf premiers mois de 2020-21

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Le résultat pour la période d’avril à décembre se comparait à un déficit de 11 milliards $ pour les mêmes mois en 2019.

PCU: faites rapidement votre déclaration de revenus dit un expert

«Je pense que ces sables mouvants n’ont pas encore fini de bouger », a indiqué M. McDonald