Bourse: Wall Street termine la journée en ordre dispersé

Publié le 26/02/2020 à 09:32, mis à jour le 26/02/2020 à 17:05

Bourse: Wall Street termine la journée en ordre dispersé

Publié le 26/02/2020 à 09:32, mis à jour le 26/02/2020 à 17:05

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé sans direction claire mercredi, n'arrivant pas à repartir franchement de l'avant après sa dégringolade en début de semaine dans un marché toujours perturbé par la propagation du coronavirus.


Les indices

Le S&P/TSX à Toronto a cédé 135 points, ou 0,79%, à 17 041 points.

À Wall Street, le S&P 500 a perdu 11 points, ou 0,38%, à 3 116 points.

Le Dow Jones, l’indice vedette de la place new-yorkais, a reculé de 123 points, ou de 0,46%, à 26 957 points.

Le Nasdaq, aidé par la hausse de plusieurs valeurs technologiques dont les géants Netflix (+5,3%), Apple (+1,6%) et Microsoft (+1,3%), s'est en revanche apprécié de 15 points, ou de 0,17%, à 8 980 points.

 

Le contexte

Les principaux indices new-yorkais ont démarré la séance de mercredi en nette hausse, avant d'effacer la majorité de leurs gains vers la mi-séance.

«On reste dans une phase d'incertitude», note Art Hogan, de National, alors que la propagation de la pneumonie virale semble s'accélérer dans plusieurs pays européens, asiatiques et au Brésil, malgré un apparent ralentissement des cas recensés en Chine.

«Il y a toujours plus de raisons de s'inquiéter que d'être confiant. On ne sait pas à quel stade de l'épidémie on se trouve et on ne connaît pas l'ampleur des dégâts économiques», poursuit l'expert.

Donald Trump doit s'exprimer mercredi en fin de journée depuis la Maison Blanche sur la crise du coronavirus en présence de responsables des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Le président américain a accusé ses opposants démocrates et certains médias de fomenter la «panique» et d'affoler les marchés, alors que les autorités sanitaires américaines prévoient pourtant une propagation sur le sol américain.

Mardi sur la chaîne d'informations financières CNBC, son conseiller économique, Larry Kudlow, a appelé les investisseurs à ne pas céder à la panique, soulignant que le coronavirus ne représentait pas une «tragédie économique».

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine continuait d'évoluer proche de son plus bas historique, s'établissant à 1,336% aux alentours de 16H20.

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: comment vivez-vous la crise?

Nous lançons un nouveau rendez-vous: une publication de vos témoignages.

Voici les 4 critères à remplir pour sortir de la crise!

CHRONIQUE. Il y a bel et bien un espoir de mettre fin à la COVID-19, même s'il semble encore loin...

Vers une réouverture des chantiers résidentiels avant le 4 mai?

07/04/2020 | Denis Lalonde

Et si les chantiers résidentiels à travers le Québec pouvaient rouvrir avant le début du mois de mai?