Bourse: Wall Street et Toronto terminent en baisse

Publié le 24/04/2019 à 09:40, mis à jour le 24/04/2019 à 16:44

Bourse: Wall Street et Toronto terminent en baisse

Publié le 24/04/2019 à 09:40, mis à jour le 24/04/2019 à 16:44

(Photo: Getty Images)

La Bourse de New York a terminé en légère baisse mercredi, reprenant son souffle après être montée la veille à des sommets inédits et face à des résultats d’entreprises de bonne tenue sans être éclatante.


Indices


À la fermeture à Toronto, le S&P/TSX a laissé aller 0,50 %, ou 82 points, à 16 586 points. 


Le S&P 500 a perdu 0,22 %, ou 6 points, à 2 927 points.


Le Dow Jones a reculé de 0,22 %, ou 59 points, à 26 597 points.


Le Nasdaq a cédé 0,23 %, ou 18 points, à 8 102 points.  


Contexte


Ils avaient tous deux terminé mardi à des niveaux records, entraînés par les résultats ou prévisions meilleurs que prévu de grands noms de la cote comme Coca-Cola, United Technologies ou Twitter.


Mais mercredi, les sociétés dévoilant leurs performances du premier trimestre ont fait dans leur ensemble état de « bénéfices et de prévisions correctes, mais pas fantastiques », a souligné Karl Haeling de LBBW.


Le géant des engins agricoles, de chantier et de construction Caterpillar par exemple a perdu 3,03 % alors que le groupe a pourtant relevé ses prévisions sur l’ensemble de l’année après des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre.


Boeing à l’inverse s’est apprécié de 0,39 % malgré l’annonce d’un recul de son bénéfice et de son chiffre d’affaires sur les trois premiers mois de l’année. Mais le constructeur a chiffré à 1 milliard de dollars le premier coût de l’immobilisation au sol depuis mi-mars du 737 MAX, son appareil mis en cause dans deux récents accidents, ce qui est moins que prévu par les analystes. 


Les indices ont aussi lâché du terrain « quand des informations de presse ont rapporté que le département de la Justice avait recommandé à Goldman Sachs de plaider coupable dans le scandale du 1MBD », le fonds souverain malaisien, a indiqué M. Haeling. 


L’action de la banque a temporairement piqué du nez, emportant l’ensemble du secteur financier dans son sillage. 


Mais de façon plus générale, même si les indices ont bondi depuis le début de l’année, « les investisseurs ayant gardé une part importante de leurs placements en dehors du marché boursier se demandent encore quoi faire avec leur argent et semblent encore réticents à revenir sur le marché des actions », a estimé M. Haeling.


Les courtiers de Wall Street ont selon lui pu aussi hésiter à s’engager franchement avant la publication, après la clôture, des poids lourds du secteur de la tech Microsoft et Facebook. 


Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt à 10 ans sur la dette américaine baissait vers 20H25 GMT à 2,519 %, contre 2,565 % lundi à la clôture.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.