Bourse: Wall Street sans direction claire à la fermeture

Publié le 22/04/2019 à 10:10, mis à jour le 22/04/2019 à 16:37

Bourse: Wall Street sans direction claire à la fermeture

Publié le 22/04/2019 à 10:10, mis à jour le 22/04/2019 à 16:37

Une image du parquet de la Bourse de New York.

(Photo: Getty images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York, de retour d'un long week-end, a terminé en ordre dispersé lundi à l'entame de la semaine la plus chargée de la saison des résultats d'entreprises, soutenue entre autres par le secteur de l'énergie.

Les indices

À la fermeture à Toronto, l'indice S&P/TSX reculait de 35 points, ou de 0,21%, à 16 577 points.

Le dollar canadien prenait 0,32%, s'échangeant contre 0,7489 $US.

À New York, le S&P 500 prenait 2 points, ou 0,10%, à 2 907 points.

Le Dow Jones perdait 48 points, ou 0,18%, à 26 511 points.

Le Nasdaq gagnait 17 points, ou 0,22%, à 8 015 points.

Le contexte

Fermée vendredi à l’occasion des fêtes de Pâques, Wall Street a redémarré tranquillement lundi alors que la plupart des marchés européens étaient fermés. 

« On est clairement resté dans une fourchette d’échanges limitée », a observé Peter Cardillo de Spartan Capital. 

L’attention des investisseurs est surtout centrée cette semaine sur les publications des comptes trimestriels des entreprises, environ un tiers des sociétés du S&P 500 devant dévoiler leurs performances.

Selon le cabinet FactSet, les analystes prévoient maintenant que l’ensemble des entreprises du S&P 500 feront part en moyenne d’un bénéfice par action en repli de 3,8 %.

« Pour l’instant, les résultats dévoilés sont mitigés, juste un peu mieux qu’attendu », a commenté M. Cardillo. « Mais on aura vraiment une meilleure appréciation à la fin de la semaine », a-t-il ajouté en mettant notamment en avant les résultats à venir de Facebook, Microsoft et Amazon.

En attendant, la séance a été marquée lundi par la vigueur du secteur de l’énergie, le sous-indice le représentant au sein du S&P 500 ayant bondi de 2,05 %. 

À l’instar des majors Chevron (+1,65 %) ou ExxonMobil (+2,19 %), il a profité de la nette hausse des cours du pétrole. Ces derniers ont terminé à leur plus haut niveau depuis près de six mois à New York comme à Londres après l’officialisation par la Maison-Blanche de la fin des exemptions qui permettaient à huit pays l’achat de pétrole iranien malgré des sanctions américaines. 

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt à 10 ans sur la dette américaine montait vers 16H15 à 2,586 % contre 2,560 % jeudi à la clôture.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.