Bourse: Wall Street est plombé par des résultats jugés décevants

Publié le 22/10/2019 à 09:53, mis à jour le 22/10/2019 à 16:54

Bourse: Wall Street est plombé par des résultats jugés décevants

Publié le 22/10/2019 à 09:53, mis à jour le 22/10/2019 à 16:54

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse new-yorkaise a clôturé dans le rouge mardi, fragilisée par plusieurs résultats trimestriels d'entreprises inférieurs aux attentes, dont ceux de McDonald's et de l'assureur Travelers, tous deux membres du Dow Jones.

Les indices

À Toronto le S&P/TSX s'est déprécié de 26 points, ou de 0,16 %, à 16 391 points.

L’indice composé S&P 500 à Wall Street a reculé de 10 points, ou de 0,36 %, à 2995 points.

Le Dow Jones, l’indice vedette du parquet new-yorkais a perdu de 39 points, ou 0,15 %, à 26 788 points.

Le Nasdaq a baissé de 58 points, ou de 0,72 %, à 8104 points.

Le dollar canadien s’échangeait contre 0,7636 points.

Le pétrole a pris 0,90 $ US, ou 1,69 %, à 54,21 $ US.

L’or a gagné 3 $, ou 0,20 %, à 1491,10 $ US.

Le contexte

McDonald’s a déçu les marchés financiers mardi en faisant état d’un ralentissement de sa croissance, semblant payer son retard dans les burgers végétariens. Son titre a perdu 3,30 %.

Travelers a lui chuté de 8,29 % après des résultats trimestriels en dessous des prévisions des analystes. 

« Avec la poursuite de la saison des résultats, on observe davantage de fragilité lors de ce troisième trimestre », note Sam Stovall de CFRA.

Près de 20 % des membres du S&P 500 ont désormais publié leurs résultats trimestriels.

Parmi les autres entreprises à faire état de leur bilan de santé trimestriel, le fabricant de jouets Hasbro a dégringolé de près de 16,76 % après des résultats inférieurs aux attentes, fortement affectés par les incertitudes persistantes entourant la guerre commerciale sino-américaine et l’imposition de nouveaux tarifs douaniers sur certains jeux.

Le fabricant américain de produits ménagers et d’hygiène Procter and Gamble (P&G) a lui fait état mardi de résultats meilleurs que prévu grâce notamment aux ventes solides de ses produits santé et beauté. Il a gagné 2,60 %. 

United Technologies (+2,21 %) et Harley-Davidson (+7,98 %) ont progressé après des résultats meilleurs que prévu, tandis que UPS (-2,04 %) et Kimberly Clark (-7,05 %), qui ont publié des résultats en demi-teinte, ont reculé. 

Les indices de la place new-yorkaise ont également cédé du terrain en fin de séance après le rejet par le Parlement britannique d’un examen accéléré de l’accord de Brexit voulu par le premier ministre Boris Johnson.

Ce refus compromet les chances d’une sortie avec accord de l’UE avant le 31 octobre.

« Je verrais cela comme un développement plus positif que négatif, car on arrive à une sorte de conclusion, même si ce n’est sans doute pas celle que Wall Street espérait », estime M. Stovall.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine s’établissait à 1,766 % vers 16H30, en recul par rapport à la clôture de la veille (1,799 %).

Sur le même sujet

Bourse: le Dow Jones termine en hausse de 2%

03/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le redémarrage économique des États-Unis stimule la bourse.

Les vendeurs d'armes à feu flambent à Wall Street

02/06/2020 | AFP

Le nombre de dossiers déposés pour une vérification des antécédents avant l’achat d’une arme à feu a déjà augmenté.

À la une

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.

Au tour de Sail de se protéger de ses créanciers

C'est au tour des enseignes Sail et Sportium de se placer à l’abri de leurs créanciers.

Récompense de 50M$US pour un lanceur d'alerte

13:35 | AFP

La SEC n'a pas dévoilé le nom de l'entreprise visée afin de protéger l'identité du lanceur d'alerte.