Bourse: lestée par le secteur de la santé, Wall Street baisse

Publié le 17/04/2019 à 09:34, mis à jour le 17/04/2019 à 17:16

Bourse: lestée par le secteur de la santé, Wall Street baisse

Publié le 17/04/2019 à 09:34, mis à jour le 17/04/2019 à 17:16

Par lesaffaires.com

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en légère baisse mercredi, lestée par un accès de faiblesse du secteur de la santé dans un marché digérant une nouvelle salve de résultats et des signaux encourageants sur l’économie chinoise.


Indices


Le Dow Jones de Wall Street a terminé près de l'équilibre à 26 449 points. 


L'indice composé S&P 500 a reculé de 0,23%, ou de 6 points, à 2900 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a baissé de 0,05%, ou de 4 points, à 7996 points. 


À Toronto, le S&P/TSX a gagné 0,25%, ou 42 points, à 16544 points. 


Contexte


« Entre les résultats d’entreprises de bonne tenue dans leur ensemble et les indicateurs sur la Chine, on aurait pu s’attendre à ce que le marché soit à un niveau plus élevé mais clairement les entreprises de la santé ont pesé », a remarqué Bill Lynch, de la société d’investissement Hinsdale Associates. 


Le sous-indice représentant le secteur au sein du S&P 500 a de fait reculé de 2,89 % jeudi. Il affiche la moins bonne performance de tous les secteurs depuis le début de l’année.


« On ressent de nombreuses inquiétudes sur les propositions de réforme du système de santé faites par certains candidats de gauche », a expliqué M. Lynch. 


Et ces craintes ont été ravivées par les commentaires du directeur général de l’assureur United Health, qui a estimé mardi que la mise en œuvre d’une couverture universelle prônée par certaines de ces propositions pourrait « déstabiliser le système de santé ».


Des indicateurs chinois ont par ailleurs apaisé les inquiétudes sur la croissance mondiale: le Produit intérieur brut du pays s’est stabilisé à 6,4 % sur un an au premier trimestre, en dépit d’une demande mondiale en baisse et de la guerre commerciale avec Washington, tandis que la production industrielle et les ventes au détail ont été meilleures que prévu en mars.


Les résultats d’entreprises du jour ont pour leur part été diversement reçus. 


Le groupe informatique IBM, qui a vu son chiffre d’affaires et son bénéfice baisser au 1er trimestre, a reculé de 4,18 %, tandis que Netflix s’est déprécié de 1,31 % après des prévisions décevantes.


D’autres publications trimestrielles ont en revanche été saluées, dont celles de la banque Morgan Stanley (+2,64 %), qui a fait part d’un bénéfice meilleur que prévu, et du vendeur de collations et boissons Pepsico (+3,76 %), qui a enregistré ses meilleures ventes en trois ans. 


Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt à 10 ans sur la dette américaine se stabilisait et évoluait à 2,588 % contre 2,590 % mardi à la clôture.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Will.i.am investi dans la montréalaise Stradigi AI

Il y a 40 minutes | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

15:55 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.