Bourse: Wall Street poursuit sa course aux records

Publié le 15/11/2019 à 09:59, mis à jour le 15/11/2019 à 16:37

Bourse: Wall Street poursuit sa course aux records

Publié le 15/11/2019 à 09:59, mis à jour le 15/11/2019 à 16:37

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty)

REVUE DES MARCHÉS. Les principaux indices de la Bourse de New York ont terminé à des niveaux inédits vendredi, emportés par un regain d'optimisme sur un accord commercial entre Washington et Pékin.

Les indices

À Toronto, la Bourse de Toronto termine la journée sur un gain de 56 points, ou de 0,33%, à 17 028 points.

À New York, le S&P 500 grimpe de 23 points, ou de 0,77%, à 3 120 points.

Le Dow Jones progresse de 222 points, ou de 0,8%, à 28 004 points. C'est la première fois que l'indice franchit la barre symbolique des 28 000 points.

Le Nasdaq avance de 61 points, ou de 0,73%, à 8 540 points.

 

Le contexte

Le Nasdaq a gagné 0,8% sur la semaine, grimpant pour la septième semaine de suite tandis que le S&P 500 a enregistré une progression hebdomadaire de 0,9%, affichant une hausse pour le sixième semaine consécutive.

Après plusieurs séances sans élan, les indices sont repartis de l'avant vendredi après des commentaires encourageants du conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, qui a affirmé jeudi soir que les discussions en étaient aux dernières finitions.

Il a laissé entendre vendredi qu'un accord commercial entre les deux premières puissances économiques mondiales pourrait être signé par des ministres alors que Donald Trump avait évoqué jusqu'ici une signature avec son homologue chinois.

«Il y a pourtant beaucoup d'allers-retours sur le sujet et il y a encore quelques jours, il semblait que le ton des négociations était plutôt négatif», a souligné Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

«Mais en l'absence de nouvelles économiques significatives, ou de résultats d'entreprises importants, le marché a surtout réagi positivement au fait qu'on semble se rapprocher d'un accord commercial», a-t-il ajouté.

Pour l'heure, les deux parties peinent encore à se mettre d'accord sur la levée des droits de douane supplémentaires imposés par Washington sur des centaines de milliards de dollars d'importations en provenance de Chine. 

Pékin exige leur suppression comme condition à la signature d'un traité, la guerre tarifaire affectant de plus en plus durement l'économie du géant asiatique.

À l'unisson derrière l'hôte de la Maison-Blanche, le ministre du Commerce Wilbur Ross a souligné vendredi que Washington n'avait pas donné son accord à la suppression de ces surtaxes douanières.

Les titres des multinationales particulièrement sensibles aux soubresauts des discussions sino-américaines en ont profité: Caterpillar a gagné 1,33%, Boeing 1,10% et Apple 1,19%. 

Les indicateurs du jour sur la santé de l'économie américaine étaient en demi-teinte.

Les ventes au détail aux États-Unis ont augmenté de 0,3% au mois d'octobre après le recul surprise du mois précédent, ce qui est un peu au-dessus des prévisions des analystes.

Le rythme de progression de l'activité manufacturière dans la région de New York s'est ralenti quelque peu en novembre après un rebond surprise le mois précédent.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine remontait à 1,832% vers 16h15, contre 1,819% la veille à la clôture.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Employeurs, agissez! Le moral de vos employés est à terre

BLOGUE. Cela fait maintenant un trimestre entier que la santé mentale des employés est gravement affectée par la crise.

À surveiller : Uber, CGI et Peloton

Que faire avec les titres d’Uber, CGI et Peloton? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Il y a 37 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Les titres angoissants des médias occidentaux» ne semblent pas affecter les investisseurs chinois.