Bourse: Wall Street attend le plan économique de Joe Biden

Publié le 14/01/2021 à 09:30, mis à jour le 14/01/2021 à 17:02

Bourse: Wall Street attend le plan économique de Joe Biden

Publié le 14/01/2021 à 09:30, mis à jour le 14/01/2021 à 17:02

Des employés de Wall Street

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a clôturé en légère baisse jeudi peu avant que ne soient annoncés les détails du plan de relance de Joe Biden et après des déclarations du président de la Fed Jerome Powell.

 

Affectée par l'humeur morose de sa voisine, la Bourse de Toronto a ralenti sa croissance à la fin de l'exercice. Les secteurs de la santé et miniers ont toutefois porté l'indice vedette de la place torontoise jeudi.

 

 

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a monté de 23 points, ou de 0,13%, à 17 958 points.

Le S&P 500 a reculé de 14 points, ou de 0,38%, à 3 795 points.

Le Dow Jones a perdu 68 points, ou 0,22%, à 30 991 points.

Le Nasdaq a reculé de 16 points, ou de 0,12%, à 13 112 points.

Le dollar canadien s'appréciait de 0,65%, à 0,7911 $US.

Le pétrole a pris 0,73 $US, ou 1,38%, à 53,64 $US.

L'or a cédé 7 $US, ou 0,38%, à 1847,90 $US.

 

Le contexte

L’indice Russell 2000, qui regroupe les petites capitalisations, a lui connu un beau jour, concluant en hausse de 1,94 % à 2 152,62 points.

« Les marchés étaient dans l’attente du plan de relance » du futur président Joe Biden qu’il devait annoncer peu après la clôture des marchés, a indiqué Karl Haeling de LBBW.

Pour sortir de la crise provoquée par la pandémie, le président élu a promis un nouveau plan de relance, qui se comptera en « milliers de milliards de dollars ». Il doit en présenter les bases jeudi soir.

Les investisseurs ont effectué « une rotation se positionnant dans les titres bancaires, cycliques ou énergétiques ainsi que dans les petites capitalisations au détriment de la technologie », a ajouté l’expert.

Le marché a aussi réagi aux déclarations du patron de la Banque centrale (Fed), Jerome Powell, lors d’une conférence économique. 

« Il a redit que la Fed n’allait pas relever les taux bientôt même s’il était possible de voir une hausse des prix », a indiqué Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. M. Powell a affirmé que la Fed « avait d’autres outils à utiliser », à savoir les achats d’actifs, « sans changer la politique monétaire », a encore noté M. Cardillo.

Sur le marché obligataire, le rendement sur les bons du Trésor à 10 ans, qui évolue dans le sens inverse de leur prix, ont grimpé à 1,1275 % contre 1,0832 % la veille.

Les grands titres du secteur technologique ont tiré la baisse notamment Apple (-1,51 %) alors que son concurrent Samsung a annoncé une nouvelle gamme de téléphones intelligents haut de gamme 5G, les Galaxy S21, à des prix de vente inférieurs. Facebook (-2,38 %), Tesla (-1,10 %) et Amazon (-1,21 %) ont aussi fait l’objet de prises de profits.

Les investisseurs se sont notamment repositionnés sur le secteur énergétique (+3,01 %) alors que les prix de l’or noir sont à la hausse. Chevron a terminé à +2,40 %. Les titres des banques se sont aussi bien comportés (+0,51 %), Wells Fargo gagnant 2,81 %.

La chaîne américaine de magasins de produits pour animaux de compagnie Petco a bien débuté pour son premier jour à la bourse. Introduit à 18 dollars, le titre a terminé à 29,40 dollars (+63 %).

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en légère baisse

Mis à jour le 26/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé sans entrain mardi, glissant dans le rouge en fin de séance.

À surveiller: Telus, TFI International et Finning

Que faire avec les titres de Telus, TFI International et Finning? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.