Bourse: Wall Street termine en baisse

Publié le 09/12/2022 à 09:35, mis à jour le 09/12/2022 à 18:19

Bourse: Wall Street termine en baisse

Publié le 09/12/2022 à 09:35, mis à jour le 09/12/2022 à 18:19

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en baisse vendredi, la publication d’un nouveau rapport sur l’inflation aux États-Unis ayant effrayé les investisseurs.

 

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché    

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a perdu 22,12 points (-0,11%) à 19 947,07 points.

À New York, le S&P 500 a descendu de 29,13 points (-0,73%) à 3 934,38 points.

Le Nasdaq a descendu de 77,39 points (-0,70%) à 11 004,62 points.

Le DOW a descendu de 305,02 points (-0,90%) à 33 476,46 points.

Le huard a cédé 0,0033$ US (-0,4469%) à 0,7327$ US.

Le pétrole a perdu 0,04$ US (-0,06%) à 71,42$ US.

L’or a augmenté de 6,90$ US (+0,38%) à 1 808,40$ US.

Le bitcoin a perdu 76,46$ US (-0,44%) à 17 107,89$ US.

 

 

Le contexte

Les indices ont mal début la séance, lestés par la publication de l’indice des prix à la production PPI, ressorti en hausse de 0,3% sur un mois, soit plus que les 0,2% prévus par les économistes.

Sur un an, l’inflation s’affiche à 7,4%, davantage que les 7,2% anticipés, mais nettement moins que les 8,1% constatés en octobre, également sur un an.

Pour autant, «cela ne devrait pas modifier la trajectoire de la Fed (banque centrale américaine), la semaine prochaine», avec une hausse de taux attendue d’un demi-point, mercredi, a commenté Bill Northey, d’US Bank Wealth Management.

Wall Street s’est ensuite retourné après la publication de l’enquête mensuelle de l’université du Michigan sur le moral des consommateurs américains.

Pour Edward Moya, d’Oanda, les investisseurs ont surtout prêté attention aux anticipations d’inflation à court terme (un an), au plus bas depuis 15 mois, à 4,6%, qui peut encourager la Fed à décélérer son resserrement monétaire.

Mais l’impression générale reste que si l’inflation se calme, elle le fait lentement.

De ce fait, même si le rythme du resserrement pourrait ralentir, le marché est convaincu que la Fed «va devoir continuer à hausser son taux directeur» en 2023, selon Bill Northey, ce qui est défavorable aux marchés actions.

Témoin, le rendement des emprunts d’État américains à 10 ans s’est tendu, à 3,58%, contre 3,48% jeudi.

Les investisseurs privilégient désormais le scénario d’un taux directeur au-delà de 5% en juin prochain, à son pic.

À la cote, Tesla s’est offert un rebond (TSLA, +3,23% à 179,05$ US), qui a permis à son patron Elon Musk de redevenir l’homme le plus riche du monde, selon le classement en temps réel établi par le site du magazine Forbes, avec 188,7 milliards de dollars.

Netflix (NFLX, +3,14% à 320,01$ US) a profité d’un relèvement de recommandation des analystes de Wells Fargo, qui s’attendent à un bon millésime 2023, grâce notamment à la montée en puissance de la publicité.

Dans le contexte général de prudence qui pesait sur Wall Street vendredi, les valeurs spéculatives comme GameStop (GME, -8,71% à 22,63$ US) ou AMC (AMC, -6,65%) ont été à la peine.

Le fabricant de semi-conducteurs Broadcom s’est signalé (AVGO, +2,57% à 544,72$ US) après la publication de résultats supérieurs aux attentes, jeudi, et de prévisions également supérieurs aux anticipations pour le trimestre en cours, du fait d’une demande toujours soutenue dans l’informatique à distance (cloud).

L’équipementier sportif Lululemon (LULU, -12,85% à 326,39$ US), popularisé grâce à ses pantalons de yoga, a été sanctionné, malgré la publication d’un chiffre d’affaires et d’un bénéfice net supérieurs aux attentes. Les investisseurs ont été froissés par les prévisions du groupe pour le quatrième trimestre, jugées prudentes.

La société chinoise de pêche industrielle Pingtan Marine Enterprise, cotée au Nasdaq, a été suspendue de cotation, après l’annonce, par le Trésor américain, de sanctions visant le groupe, accusé de pêche illégale. Les avoirs aux États-Unis de Pingtan et de son patron, Xinrong Zhuo, ont été gelés.

C’est la première fois qu’une entreprise cotée au Nasdaq fait l’objet de sanctions du Trésor.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales prudentes avant l'inflation américaine.

OPINION Bourse: Wall Street termine en hausse, séduite par la résistance de l’économie américaine
Mis à jour le 26/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 26/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street finit sans direction
Mis à jour le 25/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.