Bourse: Toronto perd plus de 300 points

Publié le 02/10/2023 à 10:02, mis à jour le 02/10/2023 à 18:16

Bourse: Toronto perd plus de 300 points

Publié le 02/10/2023 à 10:02, mis à jour le 02/10/2023 à 18:16

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé la séance de lundi en baisse de plus de 300 points, tirée vers le bas par les secteurs des services aux collectivités et de l’énergie.

La Bourse de New York a terminé sur une note contrastée, les capitalisations des géants technologiques masquant un marché morose qui scrute, impuissant, la remontée des taux obligataires.


 Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX baissait de 364,09 points (-1,86%) à 19 177,18 points.

À New York, le S&P 500 prenait 0,34 points (+0,01%) à 4 288,39 points.

Le Nasdaq augmentait de 88,45 points (+0,67%) à 13 307,77 points.

Le DOW baissait de 74,15 points (-0,22%) à 33 433,35 points.

Le huard diminuait de 0,0063$US (-0,85%) à 0,7321$US.

Le pétrole perdait 2,17$US (-2,39%) à 88,62$US.

L’or baissait de 22,00$US (-1,18%) à 1 844,10$US.

Le bitcoin gagnait 733,15$US (+2,70%) à 27 871,52$US.

 

Le contexte

La trajectoire du Nasdaq «est un peu trompeuse», a tempéré Patrick O’Hare. «Elle est due à la vigueur des capitalisations géantes» du secteur technologique.

Apple (AAPL, +1,48% à 173,75$US), Microsoft (MSFT, +1,92% à 321,80$US), Amazon (AMZN, +1,84% à 129,46$US), Nvidia (NVDA, +2,95% à 447,82$US), Meta (META, +2,20% à 306,82$US) et Alphabet (GOOG, +2,52% à 135,17$US), qui pèsent environ 40% de l’indice, ont ainsi tiré les 94 autres valeurs du Nasdaq derrière elles et permis à l’ensemble de clôturer dans le vert.

Longtemps considérés comme des titres à risque, ces fleurons technologiques jouent maintenant le rôle de valeur refuge lorsque la volatilité grandit et que l’incertitude domine.

Parmi eux, Nvidia avait reçu un coup de main de Goldman Sachs, dont les analystes ont inscrit le grand vainqueur de la révolution IA (intelligence artificielle) sur leur liste d’actions recommandées à l’achat.

Mais le temps restait couvert à Wall Street, obnubilé par le marché obligataire, qui ne montre aucun signe d’accalmie, après des semaines de surchauffe.

«Le rendement des emprunts d’État américains à 10 ans est l’indicateur le plus suivi sur les marchés dans le monde» en ce moment, ont résumé, dans une note, les analystes de Convera.

Ce taux de référence a été propulsé lundi jusqu’à 4,70%, une première depuis quasiment 16 ans.

«Beaucoup de gens considèrent que le marché a trop baissé», a expliqué Patrick O’Hare, «mais il peut rester positionné de la sorte encore un moment. Les gens attendent le signal pour un rebond, qui sera un reflux des taux obligataires.»

À la cote, Tesla a été en retrait des ogres du Nasdaq (TSLA, +0,55% à 251,60$US) après avoir fait état de livraisons inférieures aux attentes au troisième trimestre, à la suite d’arrêts sur certaines chaînes de production pour procéder à des mises à jour, à Shanghai et Austin (Texas).

«Même en tenant compte de ces arrêts, […] Tesla a clairement manqué la cible», ont réagi, dans une note, les analystes de Wedbush Securities.

Le groupe Kellogg (K, -5,98% à 52,50$US) a effectué lundi la scission entre les céréales en Amérique du Nord, désormais réunies sous l’étendard WK Kellogg (KLG, -9,06% à 13,35$US), et le reste de son portefeuille, désormais baptisé Kellanova.

Les entités sont désormais deux groupes cotés distincts, une stratégie qui vise à capitaliser sur le potentiel de croissance de Kellanova, jugé plus prometteur que les céréales, qui ont fait la renommée de Kellogg, mais marquent le pas désormais.

Récemment introduit en Bourse, la plateforme de livraison de courses Instacart a dévissé (CART, -9,20% à 26,96$US), plombé par un article du site The Information mentionnant des prévisions prudentes de plusieurs analystes, qui voient sa croissance ralentir.

Les représentants du secteur des cryptomonnaies ont surfé sur la vague du bitcoin, au plus haut depuis un mois et demi. «Sous la surface, il y a des signes montrant que les cryptoactifs pourraient démarrer un nouveau cycle de hausse», a indiqué Matthew Weller, de Forex.com.

Lundi, la plateforme d’échanges de cryptomonnaies Coinbase a avancé (COIN, +0,31% à 75,31$US), de même que les spécialistes du «minage» de monnaies numériques Marathon Digital (MARA, +0,35% à 8,53$US) et Riot Platforms (RIOT, +5,89% à 9,88$US).

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 14 juin

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés vendredi matin.

OPINION Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500
Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 13 juin
Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: records à Wall Street pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 12/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.