Banques: TD la moins touchée par la chute du pétrole et des métaux


Édition du 06 Décembre 2014

Le plongeon rapide des cours du pétrole et des métaux est un facteur de plus à surveiller pour les banques, dont la progression des bénéfices ralentit déjà. Par exemple, une hausse de 0,50 % des provisions pour prêts douteux est ce qui nuirait le ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Banques: à quoi s'attendre au deuxième trimestre

Mis à jour le 15/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. À cinq jours des résultats du 2e trimestre pour les banques, les attentes des analystes sont bien modestes.

Le taux directeur de la Banque du Canada gelé jusqu'à la fin 2020?

C'est du moins une prévision de Valeurs Mobilières TD.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.