À surveiller: Couche-Tard, Metro et Loblaw

Publié le 19/11/2015 à 11:37

À surveiller: Couche-Tard, Metro et Loblaw

Publié le 19/11/2015 à 11:37

Par Stéphane Rolland

Loblaw (Tor., L, 76$) : le risque diminue

Le risque diminue pour les investisseurs de Loblaw, croit Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux. La société a déjà réalisé son objectif de rembourser l’équivalent de 1,7 G$ en dette d’ici mars 2016. L’épicier espère avoir tiré 235 M$ de synergies de Shoppers Drug Mart (Pharmaprix au Québec) d’ici la fin de l’année.

L’analyste note que l’impact de la réforme des médicaments au Québec et en Ontario sera plus important que prévu. Toutefois, c’est un revers modeste par rapport à une entreprise qui génère 3,5 G$ en bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA), nuance M. Howlett.

Dans l’ensemble, le « portrait est favorable », résume M. Howlett. D’autres synergies et réduction de coûts sont possibles au sein de Shoppers Drug Mart, croit-il. La possibilité de combiner les programmes de fidélisation de Loblaw et de Pharmaprix pourrait créer un engouement, particulièrement chez les clientes. Au cours de la prochaine année, l’analyste croit que Loblaw sera « très actif » dans son programme de rachat d’actions.

M. Howlett maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 76$.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial