Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Ian Gascon

Les FNB démystifiés

Ian Gascon

Expert(e) invité(e)

ZEB – la suite : une baisse de frais attendue pour ce FNB

Ian Gascon|Mis à jour le 11 avril 2024

ZEB – la suite : une baisse de frais attendue pour ce FNB

La baisse des frais de gestion du FNB ZEB est une bonne nouvelle pour les épargnants. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Depuis le 1er septembre, les investisseurs qui détiennent des actions du fonds négocié en Bourse ZEB, un FNB qui investit de façon équipondérée dans les grandes banques canadiennes, profitent d’une baisse de frais substantielle. Les frais de gestion de ce FNB sont passés de 0,55% à 0,25%, une baisse de 55%. Il était temps!

Dans ce billet écrit il y a plus de 4 ans, j’expliquais pourquoi le FNB ZEB était une anomalie dans l’univers des FNB canadiens. Simple à répliquer pour la majorité des investisseurs, les frais de gestion de ce FNB ont été beaucoup trop élevés, beaucoup trop  longtemps. Il y a 4 ans ce FNB avait 1 milliard de dollars (G$) d’actifs, aujourd’hui il en compte plus de 2,2G$.

Obnubilé par les rendements ou par l’attrait des banques canadiennes, force est de constater que plusieurs investisseurs n’ont pas bien fait leurs devoirs et ont accepté des frais exagérés pour la gestion de ce FNB, au grand plaisir de BMO Asset management qui a engrangé des dizaines de millions en frais de gestion. Par moment, ce FNB a probablement été le FNB de BMO qui générait le plus de revenus, malgré que d’autres FNB du même fournisseur avait 3 ou 4 fois plus d’actifs sous gestion. Une vraie mine d’or!

Ce cas est une belle illustration de l’importance de faire une sélection judicieuse de FNB pour son portefeuille, de bien comprendre la stratégie des FNB sélectionnés et d’évaluer si le niveau des frais facturés est justifié. Visiblement, ce n’est pas toujours le cas.

Comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises (ici et ici), il est souvent trop coûteux de sélectionner plusieurs fonds sectoriels dans un portefeuille pour un investisseur qui a un horizon à long terme. Le choix d’un FNB indiciel à très faible coût m’apparaît nettement plus intéressant. ZEB fait partie de ces FNB sectoriels qui, à long terme, peuvent contribuer à augmenter les frais de gestion d’un portefeuille bien diversifié de FNB. Maintenant, à 0,25% de frais, la problématique est moins importante, mais c’est tout de même 5 fois plus cher qu’un FNB répliquant le marché canadien, c’était 13 fois plus cher avant cette baisse.

N’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue. Suivez-nous aussi sur Facebook.