Valeant devient Bausch Health Companies

Publié le 08/05/2018 à 09:09

Valeant devient Bausch Health Companies

Publié le 08/05/2018 à 09:09

Par La Presse Canadienne

La firme pharmaceutique québécoise Valeant a annoncé mardi qu'elle sera dorénavant connue sous le nom de Bausch Health Companies.

Valeant, qui s'affaire à se redresser depuis quelques années, a précisé que le changement de nom entrera en vigueur en juillet. Son symbole boursier deviendra à ce moment BHC.

La compagnie a procédé à plus d'une vingtaine de déssaisissements et réduit sa dette de plus de 20 pour cent depuis deux ans.

Valeant a fait cette annonce en même temps qu'elle affichait une perte trimestrielle de 2,69 milliards $ ou 7,68 $ par action, comparativement à un bénéfice de 628 millions $ ou 1,79 $ par action l'an dernier.

Ses revenus ont reculé à environ 2 milliards $, contre environ 2,11 milliards $ il y a un an.

Le bénéfice ajusté de Valeant est passé de 273 millions $ l'an dernier à 312 millions $ cette année.


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bausch Health, l'ex Valeant, table sur une hausse de ses revenus en 2019

La société pharmacologique émerge d'une montagne de dettes et de poursuites judiciaires.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

21/12/2018 | Martin Jolicoeur

Entre la poudre, le lithium, l'or et la cigarette... les gagnants ne sont pas toujours ceux qu'on imagine.

À la une

À surveiller: Bombardier, Fortis et Great-West

Que faire avec les titres de Bombardier, Fortis et Great-West?

10 choses à savoir mardi

Les rues piétonnières séduisent. Ces applis facturent même une fois effacées. Ce bracelet vous protège des micros!

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.