United Airlines prolonge l'annulation des vols sur le Boeing 737 MAX jusqu'au 3 novembre

Publié le 12/07/2019 à 15:25

United Airlines prolonge l'annulation des vols sur le Boeing 737 MAX jusqu'au 3 novembre

Publié le 12/07/2019 à 15:25

Par AFP
Des appareils Boeing 737 Max appartenant au transporteur United.

Des appareils Boeing 737 Max appartenant au transporteur United. (Photo: Getty images)

Le transport aérien américaine United Airlines a annoncé vendredi qu'elle allait prolonger jusqu'au 3 novembre l'annulation de tous les vols programmés sur ses 14 Boeing 737 MAX, avion phare de Boeing cloué au sol depuis mi-mars suite à deux accidents ayant fait 346 morts. 

En juillet, ce sont au total 1 290 vols qui vont être annulés, 1 900 en août, 2 100 en septembre et 2 900 en octobre, détaille le transporteur dans un communiqué.

«Nous continuons à mettre automatiquement les clients affectés dans des vols alternatifs. Si nous ne pouvons leur trouver une place, nous les contacterons pour essayer d'explorer d'autres options», explique United, une des trois grandes compagnies aériennes américaines avec American Airlines et Southwest à exploiter des 737 MAX avant leur interdiction de vol. 

Southwest a pour sa part annulé les vols sur MAX jusqu'à début octobre, tandis qu'American l'a fait jusqu'au mois de septembre. Cette dernière a d'ailleurs prévenu jeudi que ces annulations allaient lui coûter 185 millions de dollars dans ses comptes du deuxième trimestre. Ni United, ni Southwest n'ont donné d'estimation pour l'instant.

Les trois compagnies aériennes devraient sans doute être indemnisées par Boeing une fois que le MAX sera de retour en service. Le calendrier est incertain, Boeing n'ayant toujours pas soumis aux régulateurs, pour certification, les modifications exigées.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Les Canadiens divisés sur un resserrement des dépenses, dit un sondage

Près de 80% des gens sondés se sont dites inquiètes de l’ampleur du déficit et de son impact à long terme sur le pays.

Bye bye les centres commerciaux?

CHRONIQUE. Le désamour est tel qu'ils n'ont d'autre choix que de se réinventer pour espérer survivre, selon une étude...

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, WSP Global et Tecsys

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, WSP Global et Tecsys?