Un budget féministe

Publié le 27/02/2018 à 16:24

Un budget féministe

Publié le 27/02/2018 à 16:24

Par René Vézina

Le mot « femmes » figure quelque 700 fois dans le budget Morneau 2018-2019. Pour de bonnes raisons : le gouvernement Trudeau a manifestement décidé de travailler à combler l’écart qui demeure entre les hommes et les femmes à des multiples niveaux : emploi, rémunération, conditions de travail, lutte à la pauvreté, vie de famille, santé, éducation, logement, entrepreneurship, carrières scientifiques, accès à des postes de direction et tout ce qui gravite autour de la vie courante… Il n’en échappe pas beaucoup !


Un des tout premiers énoncés résume bien le principe de base : « Quand les femmes réussissent, chacun de nous réussit ».


C’est certainement un des axes principaux de ce budget, au point de surpasser l’accent mis sur la classe moyenne, au demeurant toujours au cœur des priorités du gouvernement. Le seul titre Égalité et croissance, une classe moyenne forte, résume parfaitement le prolongement de sa stratégie.


On veut notamment s’attaquer à la persistance de l’écart salarial entre les sexes, au Canada. Le salaire médian des femmes est inférieur de 31 % à celui des hommes, en bonne partie parce qu’elles occupent souvent des emplois à temps partiel moins bien payés. Et pour un dollar gagné par un travailleur à temps plein au pays, une femme elle aussi à temps plein gagne 88 cents.


Pour aider à y remédier, le budget prévoir une nouvelle loi sur l’équité salariale, qui garantirait entre autres que les salaires et les avantages sociaux soient évalués sans distinction de sexe. À travail égal, salaire égal.


Le soutien à l’entrepreneuriat féminin va également faire l’objet d’une nouvelle politique, la Stratégie pour l’entrepreneuriat chez les femmes, avec, cependant, une mise de fonds minime de 1 million de dollars d’ici cinq ans.


Tout un chapitre porte sur l’aide aux femmes autochtones, que ce soit pour améliorer leur condition de vie en général que pour faire échec aux violences dont elles sont trop souvent victimes.


On entend même porter l’offensive au-delà des frontières, avec la promotion de l’égalité des sexes partout dans le monde, ce qui va accaparer une bonne partie de l’addition de 2 milliards de dollars, sur cinq ans, à l’aide internationale.


« Ce sont là des engagements collectifs qui vont aider au bien-être et à la prospérité à long terme de notre pays », selon les mots du ministre des Finances, Bill Morneau.


 


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Washington prévoit une croissance de 3,2% en 2019

11/03/2019 | AFP

Elle prévoit aussi davantage de fonds pour la défense et pour le financement d’un mur anti-immigration.

Le déficit fédéral atteint 2,1G$ de moins que prévu

Les recettes fiscales plus élevées que prévu pour l’exercice qui se termine à la fin de mars expliquerait ce changement.

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?