Un autre trimestre difficile pour Brault et Martineau

Publié le 14/08/2012 à 07:29, mis à jour le 14/08/2012 à 09:39

Un autre trimestre difficile pour Brault et Martineau

Publié le 14/08/2012 à 07:29, mis à jour le 14/08/2012 à 09:39

Par lesaffaires.com

Photo: Braultetmartineau.com

Le lancement de la chaîne bon marché Economax n’a pas permis au Groupe BMTC, exploitant des magasins Brault & Martineau et Ameublements Tanguay, de relancer ses ventes au deuxième trimestre.

L’entreprise montréalaise a vu son bénéfice net chuter de 35 % à 13,88M$ ou 0,29 $ par action pour la période de trois mois terminée fin juin, comparativement à 21,46 M$ ou 0,43 $ pour le trimestre comparable de 2011.

La comptabilisation du coût des options n’a pas eu d’effet sur le bénéfice par action pour le plus récent trimestre, tandis qu’elle avait gonflé le bénéfice par action du deuxième trimestre de 2011 de 0,02 $.

Par ailleurs, les rachats d’actions ont contribué à hausser de 0,04 $ le bénéfice par action du plus récent trimestre.

Les recettes du détaillant ont fléchi de 4 % pour s’établir à 185,8 M$, par rapport à 194,1 M$ il y a un an.

Economax: un lancement coûteux en page 2

À suivre dans cette section

À la une

Crise des approvisionnements: une solution 3D pour les PME manufacturières

Une entreprise veut aider les PME manufacturières à s'approvisionner en petits lots de pièces grâce à l'impression 3D.

Quand changer sans cesse de façon de travailler fait flipper...

MAUDITE JOB! «100% bureau. Puis 100% télétravail. Puis travail hybride. Au secours, mon équipe a le tournis!»

Le Congrès américain se démène pour éviter une paralysie de l’État fédéral

Il y a 33 minutes | AFP

Les parlementaires américains n’ont plus qu’un jour et demi pour s’entendre sur une nouvelle loi de finances.