UE: besoins de recapitalisation des banques à 106 milliards d'euros

Publié le 26/10/2011 à 18:43

UE: besoins de recapitalisation des banques à 106 milliards d'euros

Publié le 26/10/2011 à 18:43

Par AFP

Le besoin de recapitalisation des banques européennes a été chiffré à 106 milliards d'euros par l'Autorité bancaire européenne (EBA), dans un document mis en ligne mercredi sur son site internet.

Il s'agit d'une première estimation et ce chiffre pourrait être révisé en novembre, en se fondant notamment sur l'exposition des banques à la dette souveraine.

Les pays qui ont les plus importants besoins sont la Grèce (30 milliards d'euros), suivie par l'Espagne (26,16 milliards) et l'Italie (14,77 milliards).

Les banques françaises ont besoin de 8,84 milliards d'euros. Le Premier ministre français François Fillon avait estimé mardi que les banques hexagonales devaient augmenter leurs fonds propres d'environ "une dizaine de milliards d'euros".

Il avait rappelé que ce montant était inférieur aux résultats des banques françaises, "ce qui signifie qu'elles doivent pouvoir se recapitaliser sans avoir besoin de demander l'aide des finances publiques".

Les banques européennes devront soumettre d'ici fin 2011 leur feuille de route aux autorités nationales de supervision.

A l'issue d'un sommet de l'Union européenne mercredi, les dirigeants se sont mis d'accord pour réclamer aux banques un renforcement de leurs fonds propres, qui doivent atteindre 9% d'ici fin juin 2012.

Les banques "devront faire appel en priorité à des sources de capital privées, y compris par des restructurations et la conversion de dette en capital", précise l'accord.

 

 

À la une

Bourse: Wall Street et Toronto hésitent à l'ouverture

Mis à jour il y a 35 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les bourses nord-américaines tergiversent entre espoir de reprise et craintes de l'inflation.

Titres en action: Deliveroo, Aston Martin, Volkswagen

Mis à jour à 07:36 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Coca-Cola, BMO et Costco

Que faire avec les titres Coca-Cola, BMO et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.