UBS rachète des obligations émises peu avant le rachat de Credit Suisse

Publié le 22/03/2023 à 11:12

UBS rachète des obligations émises peu avant le rachat de Credit Suisse

Publié le 22/03/2023 à 11:12

Par AFP

UBS va racheter ces obligations émises le 17 mars d’un montant total de 2,75 milliards d’euros après une « évaluation prudente » à « la lumière » de l’annonce faite deux jours plus tard concernant le rachat de Credit Suisse, indique le géant bancaire dans un communiqué.(Photo:Getty Images)

Le géant bancaire suisse UBS annonce mercredi le rachat d’obligations de renflouement émises la semaine passée, juste avant la reprise de sa rivale Credit Suisse sous la pression des autorités suisses, afin de rassurer les investisseurs.

Vendredi, UBS, le numéro un du secteur bancaire helvétique, avait émis des obligations dites de renflouement interne (bail-in bonds). Ces obligations font partie des instruments financiers permettant de lever les sommes que les banques doivent mettre de côté afin de pouvoir être stabilisées en cas de crise.

Cette émission a coïncidé avec une nouvelle forte chute de l’action de sa concurrente qui a poussé les autorités suisses à ouvrir des négociations dans l’urgence afin de demander à UBS de racheter Credit Suisse pour éviter son naufrage.

UBS va racheter ces obligations émises le 17 mars d’un montant total de 2,75 milliards d’euros après une « évaluation prudente » à « la lumière » de l’annonce faite deux jours plus tard concernant le rachat de Credit Suisse, indique le géant bancaire dans un communiqué.

Dimanche soir, UBS a accepté de débourser 3 milliards de francs suisses (une somme équivalente en euros) pour racheter Credit Suisse après des négociations pendant deux jours avec le ministère des Finances, la banque centrale et la Finma, l’autorité suisse de surveillance des marchés et du secteur bancaire.

Parmi les mesures destinées à faciliter ce rachat, les autorités suisses ont surpris en décidant de déprécier des obligations de Credit Suisse dites AT1, ramenant leur valeur de 16 milliards de francs à zéro, ce qui a déclenché des secousses sur les marchés obligataires.

Dans le communiqué, UBS annonce le lancement mercredi d’une offre qui court jusqu’au 28 mars pour la date d’expiration anticipée et jusqu’au 4 avril la date d’expiration finale afin de racheter ces obligations.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.