Ubisoft s'écroule de 19% à la suite d'un abaissement drastique de ses objectifs

Publié le 25/10/2019 à 06:49

Ubisoft s'écroule de 19% à la suite d'un abaissement drastique de ses objectifs

Publié le 25/10/2019 à 06:49

Par AFP

Le titre de l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft était lourdement chahuté à la Bourse de Paris vendredi matin, chutant de 19% après que le groupe a revu drastiquement à la baisse ses objectifs financiers pour son exercice décalé 2019-2020.

Ce matin à Paris, l'action Ubisoft s'enfonçait de 19,07% à 45,32 euros, dans un marché quasi stable (-0,07%).

Cette révision à la baisse d'objectifs fait suite au retard pris sur le développement de plusieurs titres majeurs et de ventes décevantes sur deux titres.

L'éditeur de jeux vidéo doit retarder la sortie de trois de ses principaux titres, initialement prévue avant la fin de cet exercice: Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et Watch Dogs Legion.

«Le groupe Ubisoft a réalisé un avertissement sur résultats. Comme à l'accoutumée, le groupe n'a pas fait dans la demi-mesure en ne décidant pas de décaler l'un, mais la totalité de ses jeux pour la suite de l'exercice», pointent les analystes de Midcap Partners.

Ubisoft doit faire face aux mauvais résultats du dernier opus de sa célèbre franchise Ghost Recon, jeu de tir à la première personne, mais également «dans une moindre mesure», de The Division 2, un autre jeu de tir.

«Cette contreperformance, totalement inattendue pour Ghost Recon (qualité du jeu mise en avant pendant l'E3, salon dédié aux jeux vidéos ndlr) (…) impose d'espacer davantage les suites de jeux Live, de mieux +implémenter+ les innovations et d'assurer davantage de différenciation», soulignent les analystes d'Oddo BHF.

Ubisoft a par ailleurs publié ses objectifs pour l'exercice suivant (2020-2021): il s'attend à un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros et un résultat opérationnel proche des 600 millions d'euros.

«Comme il y a 6 ans lors d'un avertissement sur résultat assez similaire (décalages de 2 jeux clés – cours de Bourse = -26%), les dirigeants cherchent à rassurer en communiquant des objectifs pour l'exercice suivant qui montrent un fort rattrapage», affirment les analystes d'Oddo BHF.

«Cela semble être une habitude chez Ubisoft, plutôt que de faire une année un peu en dessous, le groupe n'hésite pas à sabrer ses objectifs, retrousser ses manches et corriger ce qui n'a pas marché pour réaliser une année fantastique par la suite», poursuivent ceux de Midcap Partners.

Sur le même sujet

Comment expliquer l'horreur managériale d'Ubisoft?

15/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un rapport de TECHNOCompétences apporte quelques précieuses lumières à ce sujet, et sème l'inquiétude...

Ubisoft nomme un nouveau directeur de son studio montréalais

Christophe Derennes, un cadre qui était déjà en poste, remplacera Yannis Mallat.

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».