Uber révise son entrée en Bourse à la baisse

Publié le 26/04/2019 à 06:54

Uber révise son entrée en Bourse à la baisse

Publié le 26/04/2019 à 06:54

Par AFP

(Photo: Getty)

Uber vise pour l'instant une valorisation comprise entre 80 et 90 milliards de dollars à l'occasion de son entrée en Bourse, une des plus attendues de l'année, selon l'agence Bloomberg jeudi.

Le leader de la réservation de voitures avec chauffeurs prévoit pour l'instant de débuter sa cotation --attendue en mai-- à un prix situé entre 44 et 50 dollars l'action, ce qui lui permettrait de récolter entre 8 et 10 milliards de dollars d'argent frais, a écrit Bloomberg, citant des source proches du dossier.

Ces chiffres pourraient varier en fonction de l'intérêt des investisseurs, que le groupe devrait commencer à approcher prochainement. Cette «tournée» des investisseurs précède traditionnellement la cotation en Bourse et permet de fixer le prix exact de l'action lors de la première cotation.

Cette fourchette valoriserait donc l'entreprise entre 80 et 90 milliards, soit un peu moins que les 100 milliards de dollars évoqués jusque-là par des sources à l'AFP. Cela ferait toujours néanmoins entrer le groupe américain basé à San Francisco dans le club des plus grosses entrées en Bourse de l'Histoire.

L'entreprise, qui pourrait annoncer officiellement son projet de fourchette de cotation vendredi matin selon le Wall Street Journal, pourrait également rendre public un investissement d'environ 500 millions de dollars de la part du service américain de paiement en ligne PayPal, a affirmé jeudi le quotidien américain.

Uber avait officialisé le 11 avril son projet d'IPO (Initial Public Offering).

Alors que des valorisations allant jusqu'à 120 milliards de dollars avaient circulé, les ambitions d'Uber ont, semble-t-il, été assagies après les débuts boursiers difficiles de son principal concurrent aux Etats-Unis, Lyft.

Introduit fin mars à 72 dollars sur la plateforme d'échanges boursiers du Nasdaq, le titre Lyft a fini à 56,34 dollars jeudi, soit un recul de plus de 20% depuis ses premiers pas sur les marchés financiers.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

Uber et Lyft bientôt contraints de requalifier leurs chauffeurs en salariés en Californie

11/09/2019 | AFP

Le parlement de Californie a porté un coup dur aux porte-drapeaux de l'«économie des employés indépendants».

La Californie accorde aux chauffeurs VTC le statut d'employés, une décision historique

11/09/2019 | AFP

«C'est notre travail de nous préoccuper du sort des hommes et des femmes qui travaillent, plutôt que de Wall Street.»

À la une

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Les ventes manufacturières ont reculé en juillet au Canada

Des reculs ont notamment été observés du côté de la transformation des métaux et du secteur automobile.

À surveiller: WSP, Cascades et Boyd

Que faire avec les titres de WSP Global, Cascades, et Boyd? Voici quelques recommandations d'analystes.