TVA Sports: Québecor prolonge son différend avec Bell

Publié le 09/04/2019 à 06:47

TVA Sports: Québecor prolonge son différend avec Bell

Publié le 09/04/2019 à 06:47

Par La Presse Canadienne

Québecor a décidé de porter dans l'arène publique son affrontement avec Bell Canada sur les redevances de chaînes spécialisées et a ouvert son jeu sur une glace très mince avec une menace dont il a tenté de faire porter l'odieux à son adversaire.

Le conglomérat a fait plusieurs sorties récemment contre Bell, lui reprochant de ne pas lui accorder des redevances qui reflètent la «juste valeur» de ses chaînes spécialisées, notamment LCN, mais surtout TVA Sports, qui encaisse des pertes d'autant plus importantes que le Canadien de Montréal sera absent des séries éliminatoires pour une deuxième année consécutive. 

Lors du tout dernier match de la saison du Canadien samedi, diffusé par TVA Sports, les téléspectateurs ont pu lire en bas d'écran que «Bell a décidé de vous pénaliser» et on ajoutait que «Pour ne rien manquer des séries, communiquez avec Cogeco, Rogers, Telus, Vidéotron ou votre distributeur local».

Le même message a été diffusé durant la populaire émission «La Voix». 

Message erroné

Or, ce n'est pas Bell qui menace de retirer le signal de TVA Sports de ses plateformes de télédiffusion, mais bien Québecor qui menace de ne plus fournir le signal de TVA Sports à Bell Canada et l'affirmation voulant que «Bell a décidé de vous pénaliser» est erronée.

Puisque TVA Sports détient les droits exclusifs de diffuser les séries éliminatoires en français, son retrait obligerait l'ensemble des abonnés francophones de Bell à s'abonner au diffuseur Sportsnet, propriété de Rogers Media, une chaîne spécialisée payante qui détient les droits exclusifs de diffusion des séries éliminatoires en anglais au Canada.

L'autre option des abonnés de Bell qui souhaitent conserver TVA Sports serait de quitter Bell pour s'abonner à un autre fournisseur parmi lesquels se trouve, notamment, Vidéotron, une autre filiale de Québecor. 

Bell: un geste «à l'encontre de la réglementation»

Dans un communiqué de presse publié en fin d'après-midi, Bell Canada reproche à Québecor sa «menace illégale» et ses «déclarations trompeuses» diffusées samedi à la suite d'un «différend commercial» entre les deux entreprises.

«Québecor cherche en fait à exiger que Bell paie davantage pour avoir accès à la chaîne TVA Sports que ce que Québecor/Vidéotron est prête à payer pour RDS», écrit Martine Turcotte, la présidente de Bell pour le Québec.

En prenant appui sur des statistiques de cotes d'écoute démontrant que RDS, une chaîne dont Bell Média est propriétaire, est plus écoutée que TVA Sports, Mme Turcotte ajoute que son entreprise «ne dévaluera pas la chaîne clairement préférée des amateurs».

Bell indique qu'à sa demande, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié lundi une directive exigeant de Québecor de continuer à offrir la chaîne TVA Sports à Bell Télé et à ses clients. 

Péladeau: traitement injuste

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a repris à son compte, lundi à Ottawa, les propos diffusés par ses chaînes, à savoir que «si Bell souhaite pénaliser ses abonnés, bien, ils assumeront la responsabilité qui est la leur», cherchant à nouveau à faire porter sur Bell la responsabilité d'une éventuelle décision de Québecor de fermer le robinet.

Il n'a fait que peu de cas de la réaction de Bell Canada à l'effet qu'un tel retrait de signal irait à l'encontre de la réglementation: «S'ils considèrent que c'est illégal, qu'ils le fassent valoir devant les autorités compétentes», a-t-il lancé.

M. Péladeau a rencontré la presse à l'issue d'une allocution devant le Canadian Club alors qu'il se trouvait dans la capitale pour porter ses récriminations aux politiciens fédéraux.

Dans un courriel à La Presse canadienne, cependant, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) confirme que «les règles du CRTC font en sorte que les Canadiens ne perdent pas l'accès aux chaînes de télévision lors des négociations commerciales entre les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services de télévision».

Une porte-parole du CRTC ajoute que l'organisme fédéral de réglementation est «au courant que Québecor indique qu'ils vont suspendre le service de la chaîne de TVA Sports aux abonnés de Bell» et ajoute qu'il «surveille la situation de très près».

Péladeau: «Nous nous dirigeons vers un cul-de-sac»

M. Péladeau a de nouveau martelé que Bell traitait les chaînes de Québecor injustement.

«Tous les câblodistributeurs au Québec ont accepté le tarif proposé pour TVA Sports. Pourquoi le seul qui le refuse c'est Bell? Parce que Bell est également propriétaire de RDS, qui est la chaîne concurrente de TVA Sports», a insisté l'homme d'affaires, ajoutant que Vidéotron, au contraire, ‹traite toutes les chaînes de façon équitable en fonction de critères précis».

Pierre Karl Péladeau, qui a rencontré le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, et qui devait en faire autant avec les chefs conservateur et néo-démocrate, Andrew Scheer et Jagmeet Singh, a précisé que les pourparlers avec Bell s'étaient poursuivis aussi récemment que vendredi dernier, mais il semblait pessimiste: «Dans l'état actuel des négociations, je pense que nous nous dirigeons dans un cul-de-sac.»

Il a affirmé être prêt à poursuivre ses efforts en vue de convaincre le géant canadien, ajoutant toutefois que "si nous ne sommes pas en mesure de le faire, on va devoir poser des gestes appropriés", en l'occurrence le retrait du signal de TVA Sports ou même d'autres chaînes spécialisées, mais il n'a pas voulu donner d'échéancier à ce sujet.

La Ligue nationale de hockey, de son côté, a envoyé un bref courriel à La Presse canadienne disant ne pas vouloir commenter la possibilité que les abonnés de Bell Canada ne puissent plus avoir accès à la télédiffusion des matchs en français.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Disney+ fait mieux que prévu avec 10 millions d'abonnés pour son lancement

13/11/2019 | AFP

Disney a dépassé les attentes en affirmant mercredi avoir attiré 10 millions d'abonnés à sa plateforme Disney+.

Les PME et l'innovation: pas que des mauvaises nouvelles

La présidente-directrice générale de QuébecInnove, Isabelle Foisy, répond à une chronique d'Olivier Schmouker.

Au Québec, 2 PME sur 3 tournent le dos à l'innovation!

12/11/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est l'avenir socioéconomique du Québec qui est ainsi mis en péril, selon une étude fracassante...