Troisième hausse de suite du PIB canadien

Publié le 29/01/2010 à 09:13

Troisième hausse de suite du PIB canadien

Publié le 29/01/2010 à 09:13

Par lesaffaires.com

L'extraction de gaz naturel a été un secteur particulièrement actif en novembre. Photo : Bloomberg

Le produit intérieur brut canadien a connu une troisième hausse mensuelle consécutive pour se chiffrer à 0,4 % en novembre. Cette hausse dépasse les attentes des économistes sondés par Thomson Reuters qui tablaient sur une hausse de 0,3%.

PLUS : Bond de 5,7% du PIB américain

Par rapport à novembre 2008, le PIB, en novembre dernier, pour l'ensemble des industries au Canada, était toutefois de 1,7% inférieur.

La majorité des grands secteurs industriels ont vu une hausse de leur production, selon Statistique Canada.

L'extraction minière, pétrolière et gazière de même que le commerce de gros ont mené le bal avec environ 60 % de la croissance globale en novembre.

Les industries productrices de biens ont progressé pour un troisième mois d'affilée. Des hausses ont aussi été observées dans les secteurs des services, de la finance et des assurances, dans la construction ainsi que dans le secteur public.

Par contre, le commerce de détail et les services publics ont connu une baisse durant la période, alors que le secteur de la fabrication est resté inchangé.

Secteurs en hausse

Le secteur minier a enregistré une hausse de 1,8 %, principalement attribuable à la vigueur des activités d'extraction de pétrole et de gaz. La production de gaz naturel s'est accrue avec la récente hausse des prix, alors que l'extraction de pétrole s'est intensifiée sous l'effet de l'accroissement de la demande internationale, explique l’agence fédérale. L'extraction de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc s’est aussi accrue.

Au niveau du commerce de gros, tous les secteurs ont affiché des hausses, sauf celui des machines et du matériel et celui des produits métalliques. Les ventes en gros de produits alimentaires, de véhicules automobiles et de matériaux de construction ont été les grands gagnants du mois.

Le dynamisme du secteur de la finance et des assurances est attribuable au marché des obligations et à la forte poussée des ventes de fonds communs de placement. Les prêts personnels et les prêts hypothécaires résidentiels ont aussi montré de la vigueur.

Au chapitre de la construction, la construction résidentielle et les travaux de génie et de réparation ont mené la danse. La construction de bâtiments non résidentiels a cependant légèrement diminué, plombé par la construction de bâtiments industriels et commerciaux.

Le marché de la revente de maisons a poursuivi son ascension, laquelle s'est traduite par une hausse de 0,7 % des activités des agents et des courtiers immobiliers.

Secteurs en baisse

Des baisses dans le secteur de l'automobile, dans magasins de marchandises diverses ainsi que dans les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ont affecté les chiffres dans le commerce de détail. Les magasins de meubles, d'accessoires de maison et d'appareils électroniques, de même que dans les magasins de matériaux de construction, ont atténué ces baisses.

Le secteur des services publics s'est contracté, la demande d'électricité et de gaz naturel étant moins forte à cause du temps plus doux que la normale dans la plupart des régions.

Finalement, le secteur de la fabrication est demeuré stable en novembre à la suite d'une hausse de 0,1 % en octobre.

 

 

 

À la une

Bourse: le Dow Jones termine en hausse de 2%

09:56 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le redémarrage économique des États-Unis stimule la bourse.

Titres en action: American Airlines, Lufthansa, Nissan, Warner Music

Mis à jour à 16:40 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.