Trois-Rivières et Burlington se rangent derrière Cogeco

Publié le 21/09/2020 à 11:08

Trois-Rivières et Burlington se rangent derrière Cogeco

Publié le 21/09/2020 à 11:08

Par La Presse Canadienne
Le site web de Cogeco

(Photo: Paul Chiasson pour La Presse canadienne)

Trois-Rivières et Burlington, qui abritent les sièges sociaux opérationnels de Cogeco au Québec et en Ontario, où travaillent plusieurs centaines de personnes, se rangent derrière la stratégie de la société québécoise, qui a rejeté l’offre non sollicitée d’Altice USA et Rogers.

La municipalité québécoise est même allée jusqu’à écrire une lettre au ministre fédéral de l’Innovation, Navdeep Bains, dans laquelle elle « dénonce » l’offensive des deux compagnies, qui souhaitent mettre la main sur Cogeco et Cogeco Communications pour ensuite s’en partager les actifs au Canada et aux États-Unis.

À Burlington, où la société québécoise compte au-delà de 1000 employés, la mairesse Meed Ward a souligné, la semaine dernière, que Cogeco avait offert des « occasions d’envergure » pour la main-d’œuvre locale.

Dans une déclaration vendredi dernier, le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a souligné que les « tractations que subit » l’entreprise familiale « menacent sérieusement l’apport structurant et mobilisateur de cette entreprise ».

Le siège social de Cogeco et sa principale filiale se trouve à Montréal. À Trois-Rivières, où l’entreprise compte plus de 550 salariés, et à Burlington, on retrouve notamment des travailleurs affectés au service à la clientèle ainsi qu’au soutien technique.

Altice USA a dans sa mire Atlantic Broadband, la division américaine de Cogeco. L’entreprise américaine aurait par la suite cédé à Rogers, pour environ 4,9 milliards $, les activités canadiennes de la société québécoise.

La famille Audet, qui contrôle Cogeco et Cogeco Communications par l’entremise de ses actions à droit de vote multiple, a refusé de céder depuis que la proposition a été rendue publique, le 2 septembre dernier.

 

Sur le même sujet

Cogeco met la main sur DERYtelecom

Cette transaction permettra à Cogeco « d’accroître sa présence dans des régions adjacentes à sa zone de couverture ».

Sans surprise, Cogeco rejette l'offre bonifiée d'Altice et Rogers

Les conseils d’administration de Cogeco et de Cogeco Communications ont rejeté l'offre bonifiée d'Altice et Rogers.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.