Tesla dépasse les 100 milliards de capitalisation boursière

Publié le 22/01/2020 à 09:52, mis à jour le 22/01/2020 à 16:39

Tesla dépasse les 100 milliards de capitalisation boursière

Publié le 22/01/2020 à 09:52, mis à jour le 22/01/2020 à 16:39

Par AFP

(Photo: Getty Images)

Le constructeur de véhicules électriques américain Tesla a dépassé pour la première fois mercredi le seuil symbolique de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière, ce qui devrait rapporter 346 millions de dollars à son emblématique patron Elon Musk, selon les calculs de l’AFP.

L’action a bondi de 4,09 % à 569,56 dollars à Wall Street, ce qui équivaut à une valeur de la totalité des titres de Tesla de 102,7 milliards. 

Tesla surclasse Volkswagen (environ 100 milliards de dollars) et vaut en Bourse plus que General Motors et Ford réunis (près de 87 milliards de dollars), qui produisent chacun 10 millions de véhicules en moyenne par an, contre à peine 500 000 unités pour le groupe californien.

À (re)lire: Tesla: bulle ou révolution?

Le groupe, né en 2003, a pris une nette avance dans la voiture électrique, considérée avec le véhicule autonome, comme l’avenir de l’automobile au moment où les politiques environnementales sont durcies à travers le monde.

Si ses premiers modèles - la berline Model S, le VUS Model X - sont onéreux et sont conduits par les célébrités et les personnes aisées, Tesla s’est lancé dans la production de masse avec le Model 3, dont le prix de base de 35 000 dollars lui permet de séduire les classes moyennes.

Transformer l’électrique

Cette transformation s’est accompagnée de problèmes dans la principale usine Tesla à Fremont, notamment des goulots d’étranglement, mais le groupe a réussi à les surmonter et a augmenté ses cadences de production.

Tesla, qui n’a jamais dégagé de profit annuel depuis sa création, a publié en octobre un bénéfice surprise, a affirmé être en avance sur son calendrier de production en Chine et laissé entrevoir l’arrivée imminente de son quatrième modèle, le véhicule multisegment Model Y.

Le groupe est aussi en train de construire une usine près de Berlin, qui le rapprochera du marché européen et lui permettra de réduire ses coûts.

« L’entreprise a la feuille de route la plus impressionnante en termes de produits parmi tous les acteurs dans l’automobile (…) et va être la tête de proue de la transformation des véhicules électriques lors de la prochaine décennie », estime Daniel Ives, expert au cabinet Wedbush.

Il estime par conséquent que l’action pourrait jusqu’à 900 dollars à moyen terme.

Le grand gagnant de cette envolée boursière est M. Musk, à qui le franchissement du seuil de 100 milliards devrait rapporter 346 millions de dollars, car sa rémunération de directeur général est indexée, depuis mars 2018, sur les performances de l’entreprise.

Les actionnaires du groupe californien avaient en effet octroyé au dirigeant, sur une période de dix ans, 20,3 millions d’actions Tesla, équivalant à 56 milliards de dollars.

Il ne peut toutefois les recevoir que par tranche de 1 %, soit 1,69 million d’actions, à chaque fois que Tesla franchit un seuil en Bourse et atteint un certain niveau de chiffre d’affaires et de bénéfice.

Génie

Douze seuils de capitalisation boursière à franchir ont été déterminés, dont le plus élevé est 650 milliards de dollars à atteindre d’ici 2028. 

Elon Musk doit néanmoins attendre avant de pouvoir toucher l’argent, la capitalisation boursière de l’entreprise devant rester à ce niveau pendant un certain temps.

Ce pactole reste bien en deçà des 638 millions de dollars perçus en 2017 par Evan Spiegel, le fondateur de Snap, lors de l’entrée en Bourse du réseau social.

M. Musk, artisan de la réussite de Tesla dont il est l’homme à tout faire, détient également 18,91 % du capital de Tesla, soit 34 millions de titres, valant environ 20 milliards de dollars.

Sous sa férule, Tesla, qui valait 4 milliards de dollars en Bourse en 2012, est devenu un acteur de premier plan dans l’automobile; celui dont le nom est synonyme d’innovations technologiques. 

« Il est l’un des plus intelligents parmi nous, nous voulons chérir ces gens-là », a salué mercredi le président Donald Trump, ajoutant que M. Musk est « un de nos grands génies, et il faut qu’on protège notre génie ».

Outre Tesla, Elon Musk est aussi le patron de SpaceX, première société à réutiliser les premiers étages de ses fusées (Falcon 9), qui reviennent atterrir à la verticale après le lancement au lieu de finir dans l’océan.

 

 

 

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Tesla procède à une ronde de financement de plus de 2 G$

13/02/2020 | AFP

Ces fonds vont servir à « renforcer davantage le bilan » et à financer les dépenses et frais généraux de l’entreprise.

Tesla tombe de son nuage

Mis à jour le 05/02/2020 | LesAffaires.com et AFP

Le titre de Tesla a brièvement abandonné plus de 20% à Wall Street mercredi en cours de séance.

À la une

Brèche de sécurité liée au système de paye Phénix

18/02/2020 | lesaffaires.com

Plusieurs milliers de fonctionnaires fédéraux ont été victimes d’une brèche de sécurité.

Dollarama perd 4,3%, voici pourquoi

Les appels de la part de clients inquiets mettent un analyste sur deux pistes.

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

Mis à jour le 18/02/2020 | La Presse Canadienne

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.