Taux d'intérêt: que font les autres banques centrales

Publié le 15/07/2015 à 15:11

Taux d'intérêt: que font les autres banques centrales

Publié le 15/07/2015 à 15:11

Par François Normand

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, le Canadien Mark Carney (source photo: Bloomberg)

La Banque du Canada - qui a fait passer ce matin son taux directeur de 0,75% à 0,50% - n'est pas la seule banque centrale à jouer avec les taux d'intérêt pour stimuler ou éviter une surchauffe de l'économie.

Voici le taux directeur des principales banques centrales, et ce que ces institutions ont récemment fait et pourraient faire dans les prochains mois.

États-Unis, Réserve fédérale (taux directeur, 0,25%)

À moins d'une surprise de taille, la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait augmenter son taux directeur d'ici la fin de l'année.

«Sur la base de mes prévisions, je pense qu'il sera approprié à un moment donné, plus tard dans l'année, de faire les premiers pas pour augmenter les taux fédéraux et commencer ainsi la normalisation de la politique monétaire», a déclaré le 3 juillet la présidente de la Fed, Janet Yellen, lors d'un discours prononcé à Cleveland.

Le taux directeur de la Fed est proche de zéro depuis 2008, année où les États-Unis - et le reste de la planète - étaient frappés de plein fouet par la pire récession depuis la Dépression des années 1930.

L'amélioration de l'économie américaine explique pourquoi la banque centrale est prête à commencer à relever bientôt le coût du crédit.

Zone euro, Banque centrale européenne (taux directeur, 0,05%)

Malgré l'incertitude entourant la crise en Grèce et les tensions avec la Russie, la Banque centrale européenne (BCE) maintient son taux directeur à 0,05%.

Le 3 juin, lors de sa réunion de politique monétaire, la BCE a encore maintenu son taux directeur à ce niveau, soit son niveau le plus faible depuis septembre 2014.

Le 3 juin, la banque centrale a aussi annoncé avoir revu à la baisse sa prévision de croissance dans la zone euro en 2017, la faisant passer de 2,1% à 2%. Pour 2015, la BCE table sur une croissance de 1,5% du PIB de la zone euro.

«La reprise est sur les rails, exactement conforme à nos prévisions, a déclaré le président de la BCE, Mario Draghi. Toutefois, nous nous attendions à de meilleurs chiffres. Une période prolongée de taux d’intérêt très bas peut causer des problèmes, mais est-ce une bonne raison pour modifier notre politique monétaire? La réponse est non.»

Royaume-Uni, Banque d'Angleterre (taux directeur, 0,5%)

Comme l'économie du Royaume-Uni se porte mieux que celle de la zone euro, la Banque d'Angleterre pourrait bientôt relever son taux directeur, a fait savoir le 14 juillet le gouverneur de l'institution, Mark Carney, lors d'une audition trimestrielle devant la commission parlementaire du Trésor.

«Le moment auquel les taux d'intérêt pourront commencer à monter se rapproche étant donné la performance de l'économie» notamment grâce à «une croissance systématiquement supérieure à la tendance» historique, a déclaré Mark Carney.

Depuis mars 2009, la Banque d'Angleterre garde son taux directeur à un niveau historiquement bas de 0,5%.

Chine, Banque de Chine (taux directeur, 4,85%)

Dans la deuxième économie de la planète, la Banque de Chine a réduit à plusieurs reprises son taux directeur cette année.

Le samedi 27 juin, la banque centrale chinoise (PBOC) a indiqué qu'elle réduirait ses principaux taux d'intérêt de 25 points de base pour stimuler le crédit et soutenir l'économie chinoise.

Le taux de prêt à un an est ramené à 4,85%, une quatrième baisse consécutive depuis le mois de novembre.

Le PIB chinois a cru de 7% au deuxième trimestre, ce qui est toutefois en dessous de son potentiel historique.

De 1989 et 2014, le PIB chinois a bondi en moyenne de 9,1% par année, selon le National Bureau of Statistics of China.

Japon, Banque du Japon (taux directeur, 0,1%)

La Banque du Japon maintient son taux directeur à 0,1% depuis le 5 octobre 2010. Ce n'est pas un plancher historique, car ce taux s'est déjà établi à 0%, entre le 20 mars 2001 et le 14 juillet 2006.

L'anémie de l'économie chinoise et les pressions déflationnistes expliquent pourquoi la banque centrale du Japon maintient son taux directeur à des niveaux si bas.

 

 

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.