Stingray veut recueillir 120M$ grâce à son entrée en Bourse

Publié le 12/05/2015 à 06:34

Stingray veut recueillir 120M$ grâce à son entrée en Bourse

Publié le 12/05/2015 à 06:34

Eric Bokyo, PDG de Stingray. Photo: Gilles Delisle

Le fournisseur de services musicaux multiplateformes Groupe Stingray Digital prévoit récolter quelque 120M$ en Bourse pour entre autres assurer sa croissance à long terme.

Dans des documents réglementaires déposés lundi, l'entreprise montréalaise précise que le prix initial de son action oscillera dans une fourchette de 5,50$ à 6,25$ et qu'entre 19,2 et 21,8 millions d'actions seront mis à la disposition des investisseurs.

Les Affaires avait annoncé en primeur le mois dernier l'intention de réaliser un premier appel public à l'épargne (PAPE), mais la société n'a pas encore précisé quand il aura lieu.

Stingray, qui a vu le jour en 2007, emploie plus de 225 personnes à travers le monde et exploite des chaînes de télévision musicales en plus d'offrir un service radiophonique en ligne sans publicité.

Le fournisseur de services musicaux multiplateformes est actuellement détenu par le Fonds d'investissement Novacap (40 pour cent), Telesystem (30 pour cent), son président et chef de la direction Éric Boyko (25 pour cent) ainsi que ses employés (cinq pour cent).

Dans son prospectus, Stingray dit compter 110 millions d'abonnés payants, ajoutant que près de 180 millions de personnes ont accès à ses services à travers le monde.

«La société a l'intention d'affecter le produit net tiré du placement au remboursement d'une tranche d'environ 61,1 millions $ de la dette contractée aux termes des facilités de crédit », fait-on valoir dans les documents.

Pour l'exercice 2015 terminé le 31 mars dernier, l'entreprise dit avoir réalisé un bénéfice net de 6,6 millions $, des recettes de 71 millions $ ainsi qu'un bénéfice d'exploitation ajusté de 27 millions $.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents, ses profits ont été de 20,4 millions $, en hausse de 31,6 pour cent par rapport à l'exercice 2014.

Le PAPE se fait par le biais d'un syndicat de preneurs fermes composé de la Financière Banque Nationale, BMO Nesbitt Burns, Marchés mondiaux CIBC, GMP Valeurs mobilières, Valeurs Mobilières TD et de RBC Dominion valeurs mobilières.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Prévoir la relance du Québec inc. au lendemain de la COVID-19

Un groupe de ministres mené par Eric Girard se penche sur les conséquences économiques de la COVID-19.

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.