Stella-Jones hausse son dividende de 40%

Publié le 14/03/2014 à 08:02

Stella-Jones hausse son dividende de 40%

Publié le 14/03/2014 à 08:02

Par lesaffaires.com

Photo:Bloomberg

Le distributeur de traverses de chemin de fer et de poteaux de bois Stella-Jones a affiché un bénéfice sensiblement conforme aux attentes des quatre analystes suivant le titre. L’entreprise de St-Laurent a relevé son dividende trimestriel de 40%.


Pour la période de trois mois terminée fin décembre, la société montréalaise a dégagé un bénéfice net de 19,69M$, ou 0,29$ par action, comparativement à 16,55M$ ou 0,25$ l’action à la même période il y a un an.


Les revenus de la société ont bondi de 33% pour s’élever à 211,9M$, contre 159,3M$ un an plus tôt. L’acquisition de la société McFarland a donné un élan au chiffre d’affaires de Stella-Jones. Celle-ci aura ajouté 49,3 millions aux revenus de la société durant la période comparable d’octobre et novembre. Rappelons que la société a été acquise le 30 novembre 2012 pour un montant de 230 M $US.


« La croissance soutenue de notre réseau continental a engendré une amélioration du rendement de nos activités opérationnelles et renforcé la confiance de nos clients, commente Brian McManus, le pdg. Grâce à de récentes acquisitions et des décisions stratégiques clés, Stella-Jones n'est pas seulement devenue une entreprise de plus grande envergure, elle est aussi aujourd'hui une organisation plus solide et plus efficace, ainsi qu'une source durable de création de valeur pour ses actionnaires. »


Par ailleurs, l’entreprise a augmenté son dividende trimestriel de 40% à 0,07$ par action. Les flux de trésorerie lies aux activités opérationnelles ont augmenté de 13% à 23,8 M$.


Pour l’exercice 2014, Stella-Jones croit que la demande pour ses principaux produits sera plus « vigoureuse ». «Bien qu'un renforcement de l'économie pourrait donner lieu à un resserrement du marché pour les traverses de chemin de fer non traitées et les poteaux destinés aux sociétés de services publics non traités, puisque la demande pour d'autres produits dérivés du bois augmentera également, nous estimons que l'état de nos stocks et la solidité de notre réseau d'approvisionnement permettront à Stella-Jones de répondre à la demande à un coût optimal », ajoute M. McManus.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.