Spirit AeroSystems convoite toujours deux usines de Bombardier

Publié le 06/05/2020 à 16:42

Spirit AeroSystems convoite toujours deux usines de Bombardier

Publié le 06/05/2020 à 16:42

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

Les turbulences provoquées par la pandémie de COVID-19 ne semblent pas avoir dissuadé Spirit AeroSystems (SPR) d’acquérir les usines de Bombardier (BBD.B) situées Belfast, en Irlande du Nord, ainsi qu’à Casablanca, au Maroc, une des transactions sur lesquelles mise l’avionneur québécois afin de réduire sa lourde dette.

En conférence téléphonique visant à commenter les résultats du premier trimestre, mercredi, le président et chef de la direction de l’entreprise américaine spécialisée dans la fabrication de fuselages, d’ailes et de pièces pour les moteurs, Tom Gentile, a réitéré son intérêt.

Spirit considère que la transaction annoncée l’automne dernier avec Bombardier et que l’acquisition d’Asco constituent toujours des acquisitions « stratégiques ». La compagnie établie à Wichita, au Kansas, qui figure parmi les principaux fournisseurs de Boeing, souhaite conclure les transactions si « toutes les conditions », qui n’ont pas été précisées, sont remplies.

Advenant la clôture de la transaction, prévue d’ici la fin juin, Bombardier obtiendra 500 millions $ US en espèces pour ses usines qui fabriquent des pièces d’aéronautique. C’est notamment à Belfast que l’on fabrique les ailes de l’ancienne CSeries.

Après avoir cédé sa participation dans l’A220 à Airbus, l’entreprise québécoise mise sur la transaction avec Spirit, la vente de son programme de jets régionaux CRJ à Mitsubishi et la cession de sa division ferroviaire au géant français Alstom pour réduire sa dette de plus de 9,3 milliards $ US.

Des analystes financiers se sont demandé si la COVID-19 pourrait faire avorter certaines ventes d’actifs.

En plus d’avoir procédé à des milliers de mises à pied en raison d’une diminution de l’activité au sein de l’aviation commerciale, Spirit a affiché une perte nette de 163 millions $ US au premier trimestre, alors que ses revenus ont plongé de 45 %, à 1,08 milliard $ US.

Bombardier doit faire le point sur sa performance financière jeudi.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Une filiale de Great-West fait une acquisition de 825 millions $

Empower Retirement versera un 175 M $ US supplémentaires sous réserve de l’atteinte d’objectifs de croissance.

Acquisition: Couche-Tard pourrait-elle encore se tourner vers les É.-U.?

D'après le Wall Street Journal, Couche-Tard figure parmi les acheteurs potentiels de Speedway.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...