Spin Master réduit ses prévisions de ventes brutes pour 2019

Publié le 21/01/2020 à 14:30

Spin Master réduit ses prévisions de ventes brutes pour 2019

Publié le 21/01/2020 à 14:30

Par La Presse Canadienne

(Photo: Nathan Denette/ La Presse canadienne)

L’action de Spin Master (TOY) chutait de plus de sept pour cent mardi, après que le fabricant de jouets a indiqué s’attendre à voir ses ventes brutes diminuer d’environ un pour cent en 2019 par rapport à 2018. Ses prévisions précédentes visaient pourtant une croissance d’entre un et cinq pour cent.

Le titre de l’entreprise a chuté de plus de 19 % à l’ouverture des marchés, retraitant jusqu’à 29,99 $ à la Bourse de Toronto. En début d’après-midi, il se négociait à 34,50 $, en baisse de 2,80 $, soit 7,5 %.

Spin Master a attribué ce recul des ventes à la faiblesse généralisée des ventes de jouets pendant la plus courte période de magasinage des Fêtes de 2019 — en raison de la date tardive de l’Action de grâce américaine — et aux difficultés liées à la performance opérationnelle.

En excluant l’incidence du taux de change, Spin Master a indiqué s’attendre à des ventes brutes généralement stables en 2019, par rapport à 2018.

Spin Master fabrique plusieurs jouets populaires, incluant les marques Zoomer, Bakugan, Hatchimals, Air Hogs et Pat’Patrouille.

Selon le cochef de la direction Ronnen Harary, malgré la solide performance de plusieurs de ses marques et franchises, Spin Master n’a pas réussi à contrebalancer complètement le déclin annuel des ventes de Hatchimals.

L’entreprise doit publier ses résultats financiers complets le 4 mars.

 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Lego: un meilleur placement que la Bourse

23/01/2019 | Stéphane Rolland

Les blocs Lego ont procuré un meilleur rendement sur le marché de la revente que les actions.

FAO Schwarz débarque au Canada, mais pas pour longtemps

C'est la première fois que la marque sera présente physiquement au pays.

À la une

Une nouvelle initiative pour booster la productivité des entreprises

Il y a 44 minutes | François Normand

La productivité du secteur québécois des entreprises figure parmi les plus faibles au Canada.

Nathalie Normandeau est acquittée

Mis à jour à 10:54 | La Presse Canadienne

Les délais déraisonnables justifient cette décision d'un juge de la Cour du Québec.

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.